Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato : Mbappé, Messi, Ronaldo… Le fiasco de la Super Ligue pourrait tout relancer !

Quelques heures seulement après l’annonce officielle de son lancement, la Super Ligue lancée par 12 clubs frondeurs du football européen a tourné au fiasco. Un échec qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le prochain mercato estival. 

Annoncée comme une révolution pour le football, la Super League européenne a finalement viré au fiasco. Si le projet n’est pas encore mort, il est aujourd’hui difficilement envisageable de le voir se développer après le retrait de dix des douze membres fondateurs. Ce mardi soir, Arsenal, Tottenham, Liverpool, Chelsea, Manchester United et City ont annoncé tour à tour leur volonté de faire marche arrière après le tollé suscité chez les supporters et amoureux du ballon rond par cette annonce. Des manifestations se sont en effet déroulées dans les rues anglaises pour protester contre le lancement de la Super Ligue, avec des images fortes de supporters brûlant le maillot de leur club et arborant des pancartes très explicites. Arsenal a tenu à s’excuser tout en admettant avoir commis une « erreur » en prenant part à ce projet tandis que le propriétaire de Liverpool a pris la parole afin de renouer le dialogue avec les fans des Reds. « Je veux présenter mes excuses à tous les fans et les supporters du Liverpool Fooball Club pour le trouble causé lors des dernières 48 heures, a confié John W. Henry dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. C’est quelque chose que je n’oublierai pas. » L’Atlético de Madrid, l’Inter, l’AC Milan et la Juventus ont suivi les clubs anglais ce mercredi en se désengageant de la création de la Super Ligue, tandis que le Real Madrid et le FC Barcelone n’ont toujours pas communiqué, mais le mal est fait dans l’esprit de beaucoup. Et à l’approche du mercato estival, l’échec de ce projet décrit par ses détracteurs comme cupide pourrait faire mal. 

Sans la Super Ligue et avec sa dette, le Barça est en danger pour Messi

Avec cette Super Ligue, un énorme pactole était en effet promis aux douze membres fondateurs connus, qui devaient se partager une première enveloppe de 3.5 milliards d’euros, de bon augure avant le mercato, d’autant plus dans le contexte actuel. La crise du Covid-19 n’a épargné aucun des cadors européens cités ci-dessus et le projet décrié devait leur permettre de régler en partie leurs problèmes respectifs. Au FC Barcelone, la situation économique est très inquiétante avec une dette à court terme qui s'élève à 730 millions, pour un total de 1 173 millions d’euros comme le rappelle El País. De quoi expliquer le changement de position de Joan Laporta, qui n’était pas un grand partisan de la Super Ligue avant sa prise de fonction chez les Blaugrana, mais l’avocat de formation a besoin de renflouer les caisses pour se renforcer et boucler la prolongation de Lionel Messi. L’Argentin arrive en fin de contrat à l’issue de la saison et n’a toujours pas tranché pour son avenir. Avec la mise le place de la Super Ligue, et le chèque de 350M€ qui devait arriver, le Barça pouvait alors envisager plus sereinement son futur et celui de sa tête de gondole. Désormais, Joan Laporta devra s’efforcer de trouver un autre moyen pour parvenir à ses fins, et il n’est pas le seul. 

L’avenir de Cristiano Ronaldo relancé ? 

À la Juventus aussi, les 350M€ promis auraient été les bienvenus alors que les Bianconeri sont dans le rouge financièrement. Le club turinois songerait sérieusement à procéder à une vague de départs afin de renflouer ses caisses, et Cristiano Ronaldo pourrait être concerné. Le Portugais perçoit actuellement un salaire annuel de 31M€ qui pèse lourd sur les finances de la Juve même si le joueur est un pion essentiel sur le plan sportif et marketing comme a tenu à le rappeler Fabio Paratici il y a quelques jours. « Il n'est pas seulement un footballeur, un athlète, un sportif, mais c'est un personnage complet, du plus haut niveau, de la plus haute lignée, et je pense que son salaire comprend tellement de choses qui vont au-delà des buts qu'il marque, de la manière dont il joue, mais surtout pour ce qu'il représente pour un club qui le signe, pour des millions et des millions de fans. Je pense qu'il y a des recherches qui disent qu'il est la personne la plus connue au monde, de là découle toute une série de considérations, donc c'est un discours à part, comme pour quelques personnages publics, pas seulement des sportifs. J'appelle ça des personnages planétaires qui sortent d'une logique du football, du sport », confiait le directeur sportif de la Juventus au micro de la Sky. Avec le fiasco de la Super Ligue, la Juventus se retrouve donc face à un gros dilemme, et cela pourrait s’aggraver davantage d’ici la fin de la saison si le club ne parvenait pas à se qualifier pour la prochaine Ligue des champions. Avant la réception de Parme ce mercredi soir, la Juve pointe à la quatrième place, avec seulement deux point d’avance sur le Napoli. Alors que Cristiano Ronaldo se poserait déjà des questions sur le projet sportif de son club, une place hors du top 4 de Serie A pourrait sonner le glas. « Si la Ligue des champions est maintenue, en cas de cinquième place, Ronaldo quitterait presque certainement la Juventus. Les premiers doutes sur son séjour à Turin commencent à apparaître. Il y a des demandes qui sont arrivées à Jorge Mendes (son agent, NDLR), surtout de Manchester United. Les Red Devils croient en lui et lui offriraient une place en Ligue des champions » révélait en début de semaine le journaliste italien Claudio Raimondi dans l’émission Pressing

Le Real Madrid aura-t-il les moyens pour Kylian Mbappé ?

Président de la Super Ligue, Florentino Pérez pourrait de son côté tout perdre dans cette affaire. Alors que son départ est réclamé par certains en Espagne, et notamment par son prédécesseur Ramón Calderón, le patron du Real Madrid comptait sur ce projet d’envergure pour mettre la main sur Kylian Mbappé, sa grande priorité. À l’heure actuelle, il n’est pas encore certain que les Merengue puissent parvenir à leur fin puisque le PSG n’envisage pas de brader son champion du monde tricolore, qui a également de grosses exigences pour son salaire. Selon la Cuatro, les dirigeants du Real Madrid n’auraient pas encore perdu espoir dans ce dossier, même s’il leur serait désormais impossible de formuler une offre hors marché au Paris Saint-Germain pour Kylian Mbappé. Il sera également intéressant d’observer la relation entre les deux clubs, puisque Nasser Al-Khelaïfi s’est fermement opposé au projet de la Super Ligue porté par Florentino Pérez et a certifié cette semaine que son attaquant vedette n’allait pas partir. « C’est sûr », a-t-il lâché au micro du Chiringuito. La tâche s'annonce donc encore plus compliquée qu'auparavant pour le Real Madrid, mais le club espagnol peut se réconforter en constatant qu'il n'est pas le seul à traverser une grosse zone de turbulences...

Articles liés