Accès direct au contenu

Foot - OM

OM/OL - Clash : Aulas, Eyraud... La tension monte !

Suite à l'annonce de la LFP d'entériner le classement de Ligue 1, les tensions se sont ravivées entre Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OL n'ayant pas hésité à critiquer la gestion de l'OM dont les comptes sont dans le rouge.

Entre eux, ce n'est pas l'amour fou. Entre Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud, respectivement président de l'OL et de l'OM, les tensions sont vives depuis plusieurs mois et se sont intensifiées au moment de l'interruption de la saison suite à la crise du Covid-19. Le patron des Gones a ainsi suggéré l'hypothèse d'une saison blanche qui n'aurait pas fait les affaires de Marseille, alors deuxième de Ligue 1. Et la réponse du dirigeant phocéen a fusé : « Nous connaissons la volonté obsessionnelle de Jean-Michel Aulas de défendre l'OL par tous les moyens. Mais la ficelle est cette fois un peu grosse. Est-ce vraiment aimer et respecter le football quand, sans la moindre concertation, on suggère de nier les 28 journées de championnat déjà disputées (...) Alors, si les joueurs de Lyon n'ont pas encore réussi à se qualifier pour l'épreuve reine, il reste un joker : le coronavirus. Une idée indécente. » Une sortie qui avait provoqué la colère d'Aulas :  « Tu as été odieux, et j'espère que tu sauras convenir d'une situation que personne n'avait prévue. » 

Aulas en rajoute une couche

Mais bien évidemment, cela ne s'est pas arrêté là. Il y a quelques jours, L'Equipe révélait qu'un accrochage avait eu lieu entre les deux hommes au point que des insultes aient fusé. Et la décision de la LFP d'arrêter la saison en utilisant le système de quotient a jeté de l'huile sur le feu. L'OM est en effet qualifié pour le Ligue des Champions tandis que l'OL devra vivre une saison sans Coupe d'Europe. Une situation dont s'est réjoui Jacques-Henri Eyraud en se félicitant de la réussite du projet McCourt : « Nous devons désormais relever le défi de la pérennité économique de notre modèle. L’ensemble des salariés de l’OM que je remercie profondément pour leur mobilisation se projette désormais vers la saison prochaine, elle nous verra franchir un nouveau cap. » La goutte d'eau qui a fait déborder le vase de Jean-Michel Aulas. Alors que sur Twitter le chroniqueur David Barbet n'a pas hésité à se demander comme l'OM pouvait se réjouir d'un bilan qui cumule sur trois ans un déficit de 212,4M€, le président de l'OL s'est jeté sur l'occasion pour asséner un nouveau tacle à son homologue : « C’est effectivement désastreux et confirmé dans le rapport DNCG ». La suite au prochain épisode...

Articles liés