Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Clash : Alvaro, Rothen… Cette improbable polémique qui a enflé à Marseille !

En réponse aux propos tenus par Gilbert Brisbois et Jérôme Rothen concernant Alvaro Gonzalez, l’Olympique de Marseille a réagi ce samedi par le biais de son directeur de la communication, Jacques Cardoze, pour réclamer des excuses publiques et des sanctions de la part de RMC. Une polémique dont s’est également mêlée l’UNFP, obligeant les principaux concernés à s’expliquer. 

Connu pour son gros caractère et son vice, Alvaro Gonzalez a fait parler de lui cette semaine en étant l’auteur d’un geste dangereux sur Randal Kolo Muani lors de la rencontre entre le FC Nantes et l’OM. Au moment d’analyser l’action mercredi, le journaliste de RMC Gilbert Brisbois a alors qualifié le défenseur espagnol de « garce » pour évoquer le vice du joueur, avant que Jérôme Rothen n’en rajoute une couche le lendemain, employant les termes « double garce » et « double salo** ». Une sortie qui n’est absolument pas passée auprès de l’OM, qui a officiellement pris la parole ce samedi par le biais de de son directeur de la communication, Jacques Cardoze. « Les propos tenus par Gilbert Bribois et Jérôme Rothen à l’égard d’Alvaro Gonzalez dans l’émission "Rothen s'enflamme" du 2 décembre sont inadmissibles. Rien ne peut justifier d’insulter un joueur. Les médias ont un devoir d’exemplarité dans le respect des personnes. L'OM demande à RMC de formuler des excuses publiques à Alvaro Gonzalez et que des sanctions soient prises contre les auteurs de ces propos. Le club se réserve le droit de porter l’affaire devant les tribunaux », a-t-il expliqué sur Twitter. Une polémique qui a alors pris de l’ampleur en cette journée de samedi. 

« L’UNFP pourrait se rapprocher de l’Olympique de Marseille et porter l’affaire en justice » 

En effet, à la suite de la sortie de Jacques Cardoze, l’UNFP y est également allée de son communiqué pour condamner fermement les propos tenus par Jérôme Rothen, annonçant sa volonté de se rapprocher de l’OM pour porter l’affaire en justice. « On peut débattre de tout, on peut critiquer tout et tout le monde, on peut user d’humour, d’ironie, on peut être acerbe, on peut chercher à polémiquer sans cesse pour faire le buzz, on peut même, c’est à la mode, user de fake-news, on peut ne pas aimer ni l’OM ni l’UNFP, mais en aucun cas, au prétexte qu’on beugle dans un micro et que l’on a été footballeur professionnel, on a le droit d’insulter un homme, un joueur et de jeter l’opprobre sur toute une profession. Stop ! L’UNFP, qui pourrait se rapprocher de l’Olympique de Marseille et porter l’affaire en justice, demande des excuses publiques, premièrement pour Alvaro Gonzalez, et réclame d’être respectée comme doivent être respectés l’ensemble des footballeurs, notamment par un ancien d’entre eux, Jérôme Rothen, qui semble, régulièrement, oublier qu’il a été footballeur professionnel et adhérent de notre syndicat lors de 13 saisons pendant sa belle et longue carrière, explique notamment le syndicat des footballeurs professionnels. Alors que le football français, avec l’aide des pouvoirs publics, cherche à endiguer la vague de violence qui a atteint nos stades depuis le début de saison, les propos tenus sur RMC Sports vont à contre-courant de l’union sacrée qui s’est naturellement créée. À quoi sert-il d’alimenter ainsi le feu, plutôt que de participer, comme tout un chacun, à la recherche de solutions réalistes et pérennes ? Cela demande plus de temps, évidemment, que de cracher sa haine dans un micro, sans jamais apporter la moindre réponse réfléchie et cohérente aux problèmes qui se posent ? » 

« L’incident est clos » 

Jérôme Rothen n’a pas attendu le communiqué de l’UNFP pour clarifier ses propos au micro de RMC ce samedi après-midi, tout comme le journaliste Gilbert Brisbois. « J'ai employé un mot inapproprié au sujet du style de jeu d’Alvaro Gonzalez. Cet adjectif a été mal compris, donc je le retire. Je m'excuse auprès d’Alvaro Gonzalez et des gens qui ont pris ce propos pour une insulte. J’ai toujours été très respectueux des joueurs et des supporters, et je tenais à le redire dès aujourd’hui », a pour sa part confié l’ancien joueur du PSG. Une sortie qui pourrait mettre fin à la polémique, puisque Jacques Cardoze a accepté les excuses de Jérôme Rothen comme il l’a annoncé sur Twitter : « Je transmettrai personnellement ce message d’excuses à Alvaro Gonzalez. Merci aux dirigeants de RMC pour leur réactivité et à Jérôme Rothen d’avoir compris l’émotion suscitée par les termes employés. L’incident est clos. » 

Articles liés