Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Clash : Rothen, insultes… Le clan Longoria reçoit une réponse claire sur la polémique Alvaro !

Ce samedi, l’OM a condamné des propos jugés « inadmissibles » tenus par Gilbert Brisbois et Jérôme Rothen à l’encontre d’Alvaro Gonzalez. Le journaliste de RMC n’a pas mis longtemps avant de répondre au club phocéen. 

Alors que Jérôme Rothen n’a pas hésité à qualifier Alvaro Gonzalez de « double garce » et de « double salope » au micro de RMC pour évoquer le vice du défenseur espagnol lors de Nantes-OM, rebondissant ainsi sur les propos du journaliste Gilbert Brisois qui avait pour sa part utilisé le mot « garce », le directeur de la communication du club phocéen Jacques Cardoze a pris la parole ce samedi pour condamner ces sorties. « Les propos tenus par Gilbert Brisbois et Jérôme Rothen à l’égard d’Alvaro Gonzalez dans l’émission "Rothen s'enflamme" du 2 décembre sont inadmissibles. Rien ne peut justifier d’insulter un joueur. (…) L'OM demande à RMC de formuler des excuses publiques à Alvaro Gonzalez et que des sanctions soient prises contre les auteurs de ces propos. Le club se réserve le droit de porter l’affaire devant les tribunaux », a-t-il lâché sur Twitter. Et la réponse de l’un des principaux concernés n’a pas tardé. 

« L’histoire du foot est faite de joueurs qui jouent avec les règles et on aime ça » 

Toujours sur Twitter, le journaliste Gilbert Brisbois a répondu à Jacques Cardoze, expliquant que les propos tenus n’étaient pas injurieux et servaient uniquement à décrire le caractère parfois vicieux des joueurs de football. « Cher Jacques Cardoze, avez-vous écouté le débat ? L’histoire du foot est faite de joueurs qui jouent avec les règles et on aime ça ! Eric Di Meco a conceptualisé l’idée », a-t-il expliqué. Interpellé par des supporters avant la prise de parole de l’OM, Gilbert Brisbois avait déjà eu l’occasion de s’expliquer sur les réseaux sociaux jeudi : « Être une garce au foot c’est utiliser les règles du foot à son profit. Ça fait partie du jeu ! Donc ce n’est pas une insulte, c’est même un compliment. En Argentine ça s’apprend à l’école de foot. »

Articles liés