Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid - Clash : Ligue des champions, Super Ligue... Zidane charge l'UEFA !

Présent en conférence de presse ce vendredi, Zinédine Zidane a répondu au président de l'UEFA, qui n'avait pas écarté des sanctions à l'encontre du Real Madrid en raison de son rôle dans la création de la Super Ligue.

Ces derniers jours, il n’a été question que de la Super Ligue. Dimanche dernier, douze des plus grandes équipes européennes (Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Tottenham, AC Milan, Inter, Juventus, Atlético, Real Madrid, Barcelone) ont décidé de créer cette compétition, censée concurrencer la Ligue des champions, organisée par l’UEFA. Organisée comme une ligue quasi-fermée, comme c’est le cas aux Etats-Unis avec la NBA par exemple, ce tournoi a entraîné une vague de contestations. Les supporters ont exprimé leur mécontentement, tout comme de nombreux dirigeants politiques à l’instar par exemple du Premier Ministre britannique Boris Johnson. Une colère qui s’est diffusée et qui a poussé certaines de ses équipes à revenir en arrière. Dans un premier temps, les clubs de Premier League se sont désengagés et ont été suivis par l’Altético et les formations de Serie A, à l’exception de la Juventus. Toutefois, le dirigeant bianconero, Andrea Agnelli a reconnu que la Super Ligue était déjà terminée : « Si la Super Ligue peut continuer sans les clubs anglais ?  Pour être franc et honnête non, évidemment que ça n'est pas le cas ».

« C'est une affaire absurde »

Malgré cette vague de départs, les deux clubs espagnols, le Real Madrid et le FC Barcelone, n’ont toujours pas annoncé leur départ. «Nous sommes les défenseurs des championnats nationaux et nous sommes ouverts à un dialogue ouvert avec l’UEFA. (...) Je crois qu’il y aura un accord. (...) Il y a eu des pressions sur certains clubs, mais le projet existe toujours » a confié Joan Laporta.  Ce jeudi, le club catalan a même publié un communiqué dans lequel il annonce que les socios auront le dernier mot. Quant à Florentino Perez, l’un des instigateurs de ce projet, il s’accroche :  « Je suis un peu triste et déçu parce que nous travaillons sur ce projet depuis trois ans. Il consiste en ce que nous pouvons faire pour lutter contre la situation économique du football espagnol. Le championnat est intouchable, il fait partie de l'histoire. Et le format de la Ligue des champions est obsolète, vieux et intéressant seulement des quarts. Avant cela n'a aucun intérêt. Nous sommes tous ravis que des équipes de certains pays puissent affronter de grandes équipes ». A l’UEFA, le mal est fait. Président de l’organisation européenne, Aleksander Ceferin a reconnu que les équipes à l’origine de la Super Ligue s’exposaient à des sanctions. Ainsi, le Real Madrid pourrait ne pas disputer sa demi-finale de Ligue des champions face à Chelsea le 27 avril prochain. « Il y a une chance relativement faible que ce match n'ait pas lieu la semaine prochaine » a-t-il confié. Présent en conférence de presse, Zinédine Zidane a répondu à ces menaces : « C'est illogique. Nous avons le droit de jouer la Ligue des champions et nous allons la jouer. C'est une affaire absurde (…) Je ne m'inquiète pas. Ils ont dit beaucoup de choses et nous allons jouer la demi-finale des Champions. L'arbitre sifflera bien pour le bien du football ». Le comité exécutif de l’UEFA a statué ce vendredi, et le Real Madrid a évité les sanctions. Le choix de Florentino Perez continue, quant à lui, de faire couler beaucoup d’encre.

Articles liés