Foot - Mercato - OM
OM : Les deux fois où Riyad Mahrez a été recalé

À plusieurs reprises par le passé, l’OM a été tout proche de recruter Riyad Mahrez, le milieu offensif algérien de Manchester City. Mais finalement, entre José Anigo et Vincent Labrune qui ont pris la décision de ne pas donner suite à ce dossier, l’OM est passé à côté d’un énorme coup… Analyse.

Dans toute son histoire, l’OM a souvent réussi des jolis coups sur le marché des transferts, et certaines recrues ont réussi à s’imposer comme des légendes du club : Josip Skoblar, Jean-Pierre Papin, Didier Drogba, Enzo Francescoli, Didier Deschamps, Basile Boli, Franck Ribéry, Chris Waddle, Steve Mandanda…Autant de transferts qui ont changé l’histoire de l’OM. Mais le club marseillais n’a pas toujours eu le nez fin pour son mercato comme en témoigne son histoire un peu particulière avec Riyad Mahrez (31 ans). L'international algérien est reconnu depuis plusieurs années comme étant l'un des meilleurs joueurs de Premier League, et pourtant, l'OM s'est totalement loupé sur son cas en le snobant...

Le premier raté de Mahrez avec l’OM

En effet, à deux reprises, l’OM a raté l’incroyable opportunité d’attirer dans ses rangs Riyad Mahrez. Le premier échec intervient à l’été 2010. Le futur international algérien quitte tout juste Quimper et effectue alors un match d’essai à La Commanderie avec la CFA. Franck Passi, entraîneur de l’OM à l’époque, souhaitait d’ailleurs prolonger ce test quelques jours pour Mahrez, mais sa direction sportive s’y est opposée. La raison invoquée à de quoi faire sourire aujourd'hui : l'OM a préféré miser sur Bilel Omrani plutôt que sur le joueur de Manchester City. 

Barré à l’OM… par Omrani

Riyad Mahrez était revenu sur ce premier échec avec l’OM dans un live Instagram en mai 2020 : « Mon club de cœur, c’était Marseille. Ils m’ont appelé pour faire un essai. J’y vais, je m’entraîne avec la CFA de Franck Passi, tout se passe grave bien, à tel point que José Anigo descend et me dit qu’ils veulent me faire signer. Dans ma tête, j’étais dans un film, j’avais 18 ans. Je suis rentré chez moi, j’ai cru que j’allais signer à Marseille. 3-4 jours après, Anigo appelle mon agent : "on a un joueur avec un profil un peu similaire ici et on ne veut pas lui mettre des bâtons dans les roues". C’était Omrani », expliquait le joueur de Manchester City. Et ce n’est pas tout.

Labrune a aussi recalé Mahrez

Le second échec remonte à l’été 2014, celui où Marcelo Bielsa était nommé sur le banc de l’OM. Alors que Mahrez avait rejoint Leicester six mois auparavant, le président Vincent Labrune est contacté par un agent qui lui propose l’international algérien, ainsi que Zinedine Fehrat, futur attaquant de Nîmes. Mais l’ancien président de l’OM, à son tour, a recalé le profil de Mahrez. Et ce dernier a finalement été sacré champion d’Angleterre et meilleur joueur de Premier League deux ans plus tard avec Leicester, laissant forcément des regrets amers à l’OM.

Articles liés