Accès direct au contenu

Foot - Mercato

Mercato : Une destination de rêve pour José Mourinho ?

Depuis lundi, José Mourinho n’est plus l’entraîneur de Tottenham. Un licenciement de plus qui pourrait pousser le Special One à prendre en main une sélection nationale. Et tous les Portugais rêvent de le voir diriger leur pays.

Tout juste licencié de son poste d’entraîneur à Tottenham, l’avenir de José Mourinho est déjà au cœur des rumeurs. Mais depuis quelques années, le Portugais n’a plus le succès qu’il a connu dans le passé. Même s’il ne cesse de ressasser ses exploits lors de ses folles conférences de presse, voilà un moment qu’il n’a pas emmené une équipe sur le toit de l’Europe. Il a même pris la fâcheuse habitude de se brouiller avec ses supérieurs. Principal sujet de discorde : le mercato. Que ce soit avec le Real Madrid, Manchester United, Chelsea ou même Tottenham, le Special One a toujours des demandes précises en matière de transfert. De quoi agacer les directions qui lui ont fait confiance. Un peu plus d’un an après son arrivée à Tottenham, José Mourinho a donc été licencié. Le bilan : une finale de Cup à disputer dimanche. Et pas grand-chose d’autre… 7e de Premier League lors de son éviction, les choses n’ont pas vraiment évolué depuis son arrivée. Malgré un début d’exercice canon marqué par une solide défense, les Spurs n’ont pas tenu le rythme, s’en remettant quasi systématiquement aux exploits d’Harry Kane. Tristes dans le jeu, les résultats ont suivi avec une élimination en 8e de finale de Ligue Europa contre le Dinamo Zagreb qui a fait jaser. Surtout après la victoire 2-0 à l’aller… Mais pour sa prochaine aventure, Mourinho pourrait changer d’air et se diriger vers une sélection.

« Je veux entraîneur une équipe nationale »

En septembre dernier, les mots de José Mourinho avaient le mérite d’être clairs : « Je veux entraîner une équipe nationale, je veux vivre l'expérience d'une Coupe du monde et d'un championnat d'Europe, l'émotion de la courte compétition ». D’emblée, les rumeurs d’une possible arrivée de l’ex-entraîneur de Tottenham à la tête de la sélection portugaise ont explosé. Surtout que le principal intéressé n’a pas éteint l’incendie. « Est-ce que le Portugal est le poste que j’aimerais ? D'un côté oui car c'est mon cœur. Mais c'est très difficile de le faire avec le pays dans lequel vous êtes né », a confié le natif de Setúbal. Sélectionneur du Portugal depuis 2014, Fernando Santos a sans doute une pression supplémentaire avant de défier l’Allemagne et la France à l’Euro cet été. Car au Portugal, le pays rêve de voir le double vainqueur de la Ligue des Champions prendre les rênes de l’équipe nationale. Un peu comme Zidane en France, cela semble être son destin. Walid Acherchour, co-fondateur du Club des 5, est du même avis. « Après Chelsea, Manchester United, Tottenham, il va prendre un club « moyen » ? José, va dans le football de sélection, prends le Portugal », a-t-il lâché dans l’émission Winamax FC, mardi soir. Reste à savoir quand le Special One sautera le pas !

Articles liés