Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : Un prix colossal fixé pour le transfert d'Erling Haaland ?

Bien que le Borussia Dortmund fasse publiquement savoir qu’un départ d’Erling Braut Haaland n’est pas d’actualité, les dirigeants du BvB auraient avoué au Real Madrid que le prix de départ du Norvégien était fixé à 150M€ selon la presse espagnole. 

Sans contestation possible, au vu des multiples informations qui sont quotidiennement publiées par les différents médias et en prenant en considération les performances du joueur, le feuilleton Erling Braut Haaland devrait mettre le feu au marché des transferts lors du mercato estival. Certes, le Norvégien dispose d’un contrat important au Borussia Dortmund, qui expire en juin 2024, mais l’existence de sa clause libératoire qui serait active à compter de l’été 2022, pourrait bien forcer le BvB à profiter de son énorme cote sur le marché des transferts afin de le vendre au prix fort cet été. Et malgré les discours publics de différents dirigeants du Borussia dans lesquels le maître mot est qu’ils ne veulent pas qu’il parte, les intérêts du Real Madrid, de Manchester City, du FC Barcelone, de Chelsea ou encore de Manchester United pourraient inciter le comité de direction de Dortmund à revoir sa position. Cela et la crise économique actuelle. 

Le Real Madrid saurait qu’il faudrait payer 150M€ pour Haaland

De par les prestations d’Erling Braut Haaland, le Borussia Dortmund aurait déjà une certitude au sujet d’une possible vente de son buteur. L’indemnité du transfert ne serait pas en dessous de la barre des 100M€ quoi qu’il arrive. Cependant, bien que le club de la Ruhr ne prévoyait pas de le vendre initialement, il saurait parfaitement qu’au vu du nombre de prétendants, les offensives se multiplieront et qu’au final, les dirigeants pourraient bien plier pour une offre colossale. À en croire les informations divulguées par Ok Diario, le Borussia Dortmund aurait communiqué au Real Madrid le prix de départ d’Haaland qui serait fixé à 150M€, soit le double de sa clause libératoire qui pourra être exercée en 2022, à savoir 75M€. 

Articles liés