Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Le feuilleton Houssem Aouar ou les dessous d’un échec

Comme le10sport.com vous l’avait dévoilé en exclusivité en janvier dernier, un intérêt que Leonardo a lui-même reconnu, Houssem Aouar figurait dans le cadre du mercato estival dans le viseur du PSG. Arsenal était également sur les rangs, sans pour autant avoir plus de chance que le club parisien. Et les raisons seraient multiples. Explications.

Alors que l’OL n’est pas parvenu à se qualifier pour une compétition européenne au vu de ses résultats la saison passée, les transferts de Houssem Aouar et de Memphis Depay semblaient obligatoires. Néanmoins, le club rhodanien est parvenu à dégraisser son effectif en se séparant de d’autres profils, permettant à l’OL d’avoir l’avantage dans les négociations avec le FC Barcelone pour Depay et Arsenal notamment pour Aouar. Néanmoins, les Gunners ne se seraient pas montrés aussi déterminés à recruter Houssem Aouar qu’il était annoncé dans la presse. De son côté, le PSG a formulé un intérêt pour l’international français, comme le10sport.com vous le révélait en janvier dernier. Doha faisait du milieu de terrain une potentielle recrue lorsque Leonardo a pour sa part évoqué un « rêve » en parlant d’un éventuel transfert du Français. Néanmoins, le PSG était moins bien placé qu’Arsenal dans cette opération, mais le résultat a été le même. Pour quelles raisons ?

Mikel Arteta déterminé pour Houssem Aouar….

Ce lundi soir, France Football a publié sur son site internet un extrait de l’article qui fera partie de son numéro hebdomadaire à paraître mardi. Dans l’article en question, il est expliqué de quelle façon Arsenal est passé à côté de Houssem Aouar. Car en effet, Mikel Arteta aurait eu des plans colossaux avec le milieu de terrain de l’OL. Passé par Manchester City où il officiait comme adjoint de Pep Guardiola, Arteta s’occupe de l’équipe première d’Arsenal depuis décembre 2019. Et chez les Gunners, l’entraîneur aurait prévu d’offrir les clés de l’animation offensive comme Kevin De Bruyne le fait à Manchester City, à Houssem Aouar. Néanmoins, les hauts dirigeants d’Arsenal ne semblent pas avoir soutenu Mikel Arteta sur ce coup. En effet, alors que l’OL réclamait entre 40 à 45M€ pour céder celui qui allait devenir international français par la suite, Arsenal n’offrait que 34M€ en plus de 3M€ de bonus. De plus, des discussions concrètes entre les dirigeants londoniens et leurs homologues lyonnais n’auraient pas eu lieu.

… Mais les dirigeants d’Arsenal, pas vraiment

Seuls des échanges entre Mikel Arteta et le clan Houssem Aouar ainsi qu’Edu (directeur sportif) et l’entourage du joueur se seraient déroulés. Le dirigeant des Gunners auraient soumis une requête au clan Aouar : du temps afin d’inciter la famille Kroenke, propriétaire d’Arsenal, de débourser la somme réclamée par l’OL pour son joyau. Finalement, le dossier s’est enlisé et Arsenal s’en serait même retiré à l’approche de la clôture du mercato. La raison ? Edu n’aurait pas été déterminé à recruter Aouar contrairement à Mikel Arteta. Si le club londonien avait voulu débourser l’indemnité réclamée par le président Jean-Michel Aulas et les dirigeants olympiens, il l’aurait fait puisque dans les dernières heures du mercato, Arsenal a levé la clause libératoire fixée à 50M€ dans l’ancien contrat de Thomas Partey à l’Atletico de Madrid. Une opération qui a pu se réaliser grâce à l’aval de la famille Kroenke selon plusieurs sources anglaises. Reste à savoir si cela ne sera que partie remise pour Aouar et Arsenal ou si le PSG aura son mot à dire à l’avenir pour le joueur de l’OL.

Articles liés