Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : PSG, Boudjellal... Le Qatar pourrait faire capoter la vente de l'OM !

Alors que le rachat de l'OM par des fonds d'investissement du Moyen-Orient, notamment saoudiens, fait grandement parler, le Qatar, propriétaire du PSG via QSI, ne compte pas se laisser faire.

La rivalité entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille fait même parler au Moyen-Orient. Et pour cause, depuis 2011, le Qatar est devenu propriétaire du club de la capitale via son fonds d'investissement, QSI. Et ces dernières semaines, l'Arabie Saoudite semble s'être mis en tête de venir concurrencer son voisin sur son propre terrain de jeu. Et pour cause, après les rumeurs concernant un rachat de l'OM par Al-Walid bin Talal, c'est un projet porté par Mourad Boudjellal et Mohamed Ayachi Ajroudi qui fait beaucoup parler. Les deux hommes s'appuieraient sur des fonds d'investissement venus du Moyen-Orient, notamment de l'Arabie Saoudite, pour faire une offre à Frank McCourt. Mais du côté du Qatar, dont les relations diplomatiques avec son voisin saoudien sont glaciales, on ne l'entend pas de cette oreille. Après s'être impliqués pour tenter de faire capoter le rachat de Newcastle, les Qataris ne sont pas non plus très chauds à l'idée de voir des Saoudiens débarquer à l'OM, comme l'explique Nicholas McGeehan, le directeur de l’ONG FairSquare Projects.

«La dernière chose que veut le Qatar, c’est voir leur plus grand club rival racheté par leur plus grand pays rival»

« L'Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis ont coupé leurs relations diplomatiques avec le Qatar, principalement pour des divergences politiques à propos de leur vision sur la manière dont le Moyen-Orient devrait être gouverné. Il y a aussi un réel antagonisme personnel entre les monarques. Ils ne s'aiment pas. Le football est devenu un terrain de bataille pour exprimer cette rivalité. Le PSG est un joyau de la couronne pour le Qatar et le pays utilise ce club de manière très efficace au niveau politique. La dernière chose qu’il veut, c’est voir leur plus grand club rival racheté par leur plus grand pays rival », assure-t-il dans les colonnes du Parisien.

Articles liés