Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Le prix de Florian Thauvin en chute libre ?

Ayant disputé une quasi saison blanche, comprenant ses dizaines de minutes avant le début du confinement en mars, Florian Thauvin a vu sa valeur marchande considérablement diminuée par la crise sanitaire liée au Covid-19. Elle se situerait autour des 10M€.

Lors du dernier mercato estival, avant le Covid-19 et sa saison presque blanche (lui qui n’a disputé que 10 minutes face à l’ASSE en septembre et 10 autres minutes face à Amiens début mars, Florian Thauvin valait 40, voire 50M€ sur le marché. N’ayant pas joué lors de cet exercice et étant victime de la réalité économique d’aujourd’hui, le champion du monde tricolore a témoigné d'une diminution de sa valeur marchande au fil des semaines. Cet été, moment où il ne lui restera qu’une saison sur son contrat à l’OM, Thauvin pourrait partir pour la modique somme de 20M€. C’est du moins ce que L’Équipe révélait le 21 juin. Président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud devra vendre cet été, le club phocéen étant en proie à des difficultés financières. Une offre de 20M€ serait prise en considération selon le quotidien sportif. Néanmoins, la valeur marchande de Thauvin se situerait en dessous de la barre des 20M€ désormais.

Selon un économiste du CDES, le prix de Thauvin avoisinerait les 10M€ !

« D’un côté, le Centre international d’étude du sport valorise Florian Thauvin dans une fourchette allant de 7 à 10M€. Et de l’autre côté, Transfermarkt valorise plutôt le joueur aux alentours de 32M€. De mon point de vue, il me semble que la valorisation du CIES, aujourd’hui, est plus fiable, notamment parce que le CIES réactualise son algorithme assez régulièrement en tenant compte des paramètres liés au joueur lui-même : durée du contrat, performances, salaires, etc. (…) Il me semble aujourd’hui que la valeur de Florian Thauvin est très certainement comprise entre ces 10 et 32M€, mais peut-être plus proche des 10 que des 32M€ ». a assuré Christophe Lepetit, responsable des études économiques du Centre de Droit et d’Économie du Sport (CDES) lors d’une session vidéo avec L’Équipe.

Articles liés