Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Dani Alves passe à l’action pour son retour au Barça !

Libre depuis son départ de São Paulo, Dani Alves souhaite faire son retour au FC Barcelone et l’a fait savoir dans la presse espagnole. Cependant, cette opération est encore loin de voir le jour.

Élément indispensable du FC Barcelone entre 2008 et 2016, Daniel Alves ne perd pas de vue son ancien club. À 38 ans, le Brésilien conserve en effet de grosses ambitions pour sa fin de carrière, alors qu’il a résilié son contrat avec São Paulo en septembre dernier. Dani Alves est donc à la recherche d’un nouveau projet après des passages à Séville, à la Juventus ou encore au PSG, et c’est en Catalogne qu’il se verrait bien rebondir. Ce vendredi soir, TV3 a en effet révélé que l’emblématique latéral droit avait proposé ses services au FC Barcelone, en espérant que Joan Laporta réponde favorablement à cet appel du pied. Une volonté confirmée ce samedi par le principal intéressé.

« Si le Barça pense avoir besoin de moi, le club n'a qu'à m’appeler » 

Dans un long entretien accordé au quotidien Sport, Daniel Alves n’a pas caché sa volonté de relever un nouveau défi de taille avant la fin de sa carrière, et si possible sous le maillot blaugrana. « Je suis toujours à la recherche d'un club qui me permettra de rivaliser avec les grands clubs, de me battre pour des titres et d'apporter des changements où que je sois. Je n'envisage pas d'autre scénario que celui-ci. C'est pourquoi j'ai choisi Séville, Barcelone et tous les endroits où j'ai joué. Je veux apporter une mentalité de gagnant et de combattant partout où je vais, a expliqué Dani Alves. Il serait très prétentieux de dire que le Barça a besoin de moi maintenant. J'ai toujours dit que je suis parti parce que j'ai vu que les choses n'étaient pas comme je pensais qu'elles devaient être. Lorsque vous avez une si longue histoire, que vous respectez tellement ce club et que vous avez donné votre vie pour lui, vous ne voulez pas voir des gens le ruiner, vous ne voulez pas être complice de cela. Je suis parti et j'ai prévenu. Et j'ai dit que lorsque le Barça aurait besoin de moi et me voudrait, je serais à la disposition du Barça, où que je sois. L'affection, l'amour et le respect que j'ai pour ce club sont trop forts. Si le Barça pense avoir besoin de moi, le club n'a qu'à m'appeler. Je pense toujours que je peux apporter ma contribution n'importe où, mais plus encore au Barça en raison du nombre de jeunes joueurs qu'ils ont maintenant. Partout où j'ai été, j'ai toujours pensé que le mélange parfait était l'expérience et la jeunesse. Il y aura un moment où les jeunes deviendront matures et où les joueurs plus âgés partiront. C'est un cycle naturel, mais dans le football, des erreurs ont été commises et ce processus a été accéléré. Les processus ne peuvent pas être accélérés. Le mélange est fondamental. Nous étions déjà jeunes et nous n'étions pas préparés à défendre une responsabilité aussi grande que celle de défendre le Barça. Tout est nouveau. C'est le mélange des deux qui donne l'équilibre et la possibilité de se battre pour de grandes choses. »

« Je me fiche de ce que les gens pensent, car je serai toujours compétitif »

Pour autant, des questions se posent sur l’état de Dani Alves, qui fêtera ses 39 ans en mai prochain, mais l’ancien joueur du PSG n’affiche aucune crainte sur le rythme effréné que pourrait entraîner un retour en Europe : « Il fut un temps à São Paulo où nous jouions tous les deux jours. Je récolte ce que j'ai semé toute ma vie, à savoir le respect du métier, la discipline et le soin qu'il faut apporter. C'est ce qui m'a permis de participer aux Jeux olympiques (cet été à Tokyo) avec des jeunes de 18 ou 20 ans et de réaliser de bonnes performances. En fin de compte, la compétition est dans le sang, quoi qu'en pensent les gens de l'extérieur. Je me suis toujours battu et j'ai gardé la bouche fermée, parce que les bouches parlent trop et que tout dépend de vous. Quand j'ai quitté le Barça, on m'a dit que j’étais âgé, je suis allé à la Juve et j'ai bien travaillé et j'ai gagné, je suis allé au PSG, la même chose. Ils ont parlé d'âge, je suis allé à la Copa America 2019, je l'ai gagnée et j'ai fait la même chose avec São Paulo et aux Jeux. C'est ma vie. Je me fiche de ce que les gens pensent, car je serai toujours compétitif. Je ne pense pas être meilleur que quiconque, mais je crois en mon travail, en mon dévouement et en ma préparation pour relever tous mes défis. C'est la base de toute ma carrière. » L’ancien protégé de Pep Guardiola au FC Barcelone laisse par ailleurs entendre qu’il n’est pas à la recherche d’une simple pige de quelques mois, en affichant clairement son rêve de disputer le Mondial au Qatar en 2022. « C'est ce qui me motive. Vous devez avoir des objectifs et des rêves, car sans rêves, il n'y a pas de vie. Lorsque j'ai construit ma carrière, je me suis toujours fixé des objectifs à moyen et à court terme. La vie vous offre de meilleures opportunités que vous ne l'imaginez, comme aller aux Jeux olympiques et gagner l'or. Je me préparais à tout ce qui pouvait m’arriver », avoue Daniel Alves

Joan Laporta opposé au retour de Dani Alves ?

Pour autant, Joan Laporta ne semble pas envisager pour l’heure le retour de Dani Alves. D’après les informations de Mundo Deportivo, le FC Barcelone ne souhaite pas intégrer de vétérans dans son effectif afin de laisser du temps de jeu à ses jeunes pépites. Une stratégie qui a plutôt bien fonctionné avec les éclosions d’Ansu Fati, Pedri et Gavi ces derniers mois. Par ailleurs, le règlement de la FIFA interdit à Dani Alves de s’engager avec un club avant le 1er janvier 2022, puisque le joueur a résilié son bail avec São Paulo après la fermeture du marché des transferts. Mais cela n’empêche pas Dani Alves de se montrer très élogieux envers le président blaugrana, de retour en début d'année alors que le Barça traverse une crise financière profonde. « Joan sait tout ce que je pense de lui. Ce n'est pas nouveau. C'est explicite et je l'ai toujours affirmé, explique le Brésilien, qui a lui-même été recruté par Joan Laporta en 2008. Je suis très heureux qu'il soit à nouveau à la présidence. Il s'est retrouvé dans une situation difficile, mais s'il y a quelqu'un capable de résoudre ce problème, je pense que c'est Joan. Il l'a déjà fait auparavant, mais la barre a été placée un peu plus haut cette fois. (…) Ceux d'entre nous qui aiment le club sont prêts à aider d'une manière ou d'une autre pour que le club puisse retrouver cette puissance. » Reste à voir si le message de Daniel Alves sera entendu par Joan Laporta

Articles liés