Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Polémique : Un malaise profond entre Eyraud et le groupe de Villas-Boas ?

Alors que Jacques-Henri Eyraud tente toujours de trouver un accord avec les joueurs de l'OM pour la baisse de leur salaire, L'Équipe nous apprend ce lundi que le président marseillais ne serait pas très apprécié au sien de l'effectif d'André Villas-Boas.

L'ambiance est tendue actuellement à l'OM. Alors que le club phocéen est dans le rouge financièrement, Andoni Zubizarreta devra vendre plusieurs joueurs cet été afin de renflouer les caisses. L'épidémie de coronavirus n'arrange rien, et l'OM tente logiquement de faire des économies. Depuis plusieurs semaines, Jacques-Henri Eyraud est en négociation avec l'effectif professionnel pour une baisse salariale, lui qui a déjà eu recours au chômage partiel dès le début de la crise sanitaire. Problème, les discussions entre les deux parties traînent en longueur, et la relation entre le président de l'OM et les joueurs ne faciliteraient pas les choses.

Une rupture entre Eyraud et les joueurs de l'OM ?

Comme l'explique L'Équipe ce lundi, les discussions entre Jacques-Henri Eyraud et l'effectif de l'OM, représenté notamment par Steve Mandanda et Valère Germain n'avancent pas. Le club souhaite procéder à une diminution des salaires pouvant aller jusqu'à 50% selon certaines propositions, mais plusieurs cadres seraient réticents à faire un nouvel effort alors qu'ils ne touchent déjà plus que 84% de leurs salaires depuis la mise en place du chômage partiel. « S'il y avait plus d'affinités avec leur président, cela rendrait les choses plus simples », estime un proche du groupe. En effet, les crispations entre le patron de l'OM et les joueurs ne datent pas du début de la crise de coronavirus précise le quotidien sportif. Il faut remonter à la fin de l'année 2019 pour comprendre les origines de ce malaise. À cette époque, l'Olympique de Marseille avait enchaîné plusieurs matches sans défaite sans avoir eu de primes de victoires, celles-ci étant gelées depuis la fin de l'été. Jacques-Henri Eyraud était tout de même venu dans le vestiaire à l'issue d'une victoire mais Dimitri Payet lui aurait rapidement fait savoir qu'il n'était pas vraiment le bienvenu. Aujourd'hui, avec cette qualification acquise pour la prochaine de la Ligue des Champions, les protégés d'André Villas-Boas estimeraient avoir rempli leur mission et attendraient donc que Jacques-Henri Eyraud respecte ses engagements en matière de primes.

Articles liés