OL : Aulas balance sur sa relation avec Textor
Passionné de football depuis le plus jeune âge, devenir journaliste sportif est rapidement devenu une évidence pour Hugo. Il se découvrira plus tard un amour pour la NBA, avant d’explorer d’autres horizons comme ceux de la Formule 1 et de la NFL.

Cela fait maintenant plus d’un an que John Textor a racheté les parts de Jean-Michel Aulas pour devenir le nouveau propriétaire de l’OL. Si la relation entre les deux hommes a été source de tensions il y a quelques mois, le président d’honneur des Gones assure qu’elle est désormais apaisée.

Jean-Michel Aulas et John Texor ont enterré la hache de guerre. La passation de pouvoir ne s’est pas faite en douceur à l’OL et la relation entre les deux hommes a parfois été tendue. Ce qui n’est désormais plus le cas, comme l’a confié Jean-Michel Aulas dans un entretien accordé à RMC Sport. L’homme d’affaires américain était d’ailleurs présent lundi à l’Élysée lorsque le président d’honneur de l’OL a reçu le grade de commandeur dans l'ordre national du Mérite des mains d’Emmanuel Macron.

« Les relations avec John sont prospectives »

« La relation est bonne et j’étais heureux qu’il accepte de venir avec son épouse Debbie à cette manifestation, parce qu’aujourd’hui on est dans l’après, c’est-à-dire dans la construction d’un certain nombre d’autres choses. Le fait que Laurent (Prud’homme), le nouveau directeur général, soit arrivé apporte aussi un certain nombre de relations beaucoup plus constantes, parce qu’il est à Lyon, il est originaire de Lyon. Donc les relations avec John (Textor) sont prospectives. On réfléchit, bien sûr, à ce que sera l’Olympique Lyonnais de demain et à chaque fois que je peux aider, je le fais. Que ce soit en venant aux matchs, quand ils sont importants, ou que cela soit dans l’environnement, parce qu’il y a plein décisions, de réflexions à prendre », a déclaré Jean-Michel Aulas.

« Elles sont apaisées »

Le président d’honneur de l’OL assure que ses relations avec John Textor sont « apaisées, elles sont constructives et elles vont permettre ce qui est ma volonté la plus chère, à l’Olympique Lyonnais de retrouver son rang. Parce qu’on sait que le foot c’est extrêmement difficile de construire dans le temps, mais on sait aussi que les risques de destruction, de chaos, sont aussi importants. Elles sont apaisées, je ne pense pas que l’on partira en vacances ensemble cet été, mais en tout cas, s’il m’invite à venir à Miami où il habite, je le ferais très volontiers. C’est quelqu’un qui je pense a aussi pris le recul nécessaire par rapport à la situation en France. Pour moi, le plus important était que l’Olympique Lyonnais retrouve son rang. Donc tout va bien et c’était formidable qu’il soit présent lundi. »

Articles liés