NBA
NBA : Imité par Neymar, Stephen Curry dit tout sur sa célébration

Après deux années de galères, Stephen Curry a retrouvé son meilleur niveau, permettant aux Golden State Warriors d'atteindre de nouveau les sommets de la NBA. Accompagné d’Andrew Wiggins, Klay Thompson et Draymond Green notamment, le meneur âgé de 34 ans s’est aussi distingué par une de ses célébrations, le fameux « night night », repris également dans le football notamment, dont il a révélé l’origine.

Quatre ans après leur dernier titre, les Golden State Warriors ont retrouvé les sommets de la NBA la saison dernière. Emmenée par un Stephen Curry de retour à son meilleur niveau, la franchise de San Francisco a également pu compter sur Klay Thompson. Après être revenu d’une rupture des ligaments croisés survenue en 2019, il s’est déchiré le tendon d’Achille en novembre 2020. Éloigné des terrains pendant près de deux ans et demi, le retour de Klay Thompson a permis de reformer son trio en compagnie de Stephen Curry et Draymond Green. Un trio qui en est désormais à quatre bagues de champion NBA remportées.

Stephen Curry et sa célébration « night night »

Au-delà de ses performances sur le parquet, Stephen Curry s’est également fait remarquer d’une autre manière. En effet, à de multiples reprises, le meneur des Warriors a célébré des paniers importants avec le fameux « night night », une célébration reprise jusque dans le football, par Neymar notamment. Le joueur de 34 ans l’avait interpellé sur Twitter, déclarant : « je te vois Neymar !! ». Dans un entretien accordé à Boardroom, Stephen Curry s’est exprimé sur l’origine de ce mouvement. « La première fois où je l’ai fait, c’était le Game 3 à Denver », a-t-il expliqué. « C’est arrivé très vite. On était dans l’énergie de notre retour en playoffs, qu’on avait manqués depuis deux ans. J’étais excité de revenir sur cette scène. Je sortais du banc, donc j’étais encore plus impatient, j’avais énormément d’énergie. »

« Je ne sais même pas d’où ça sort »

Lui-même ne sait pas exactement comment l’idée lui est venue : « je ne sais même pas d’où ça sort. On était dans le dernier quart-temps, dans un match serré. Je savais que si on gagnait ce Game 3, on était à 3-0 et la série allait être terminée, soit en quatre soit en cinq matches. Dans ce dernier acte, on fait un stop et je me disais, à moi-même, “il faut les coucher”. C’était ce que je me disais, à moi, et pas à mes coéquipiers ni à la salle. J’ai mis ce layup face à Nikola Jokic et c’est là que l’idée est venue de faire ce signe. Je ne disais pas bonne nuit à cet instant. Je me disais surtout qu’il fallait faire dormir les Nuggets. Ensuite, dans le Game 5, j’ai mis ce lay-up dans les dernières secondes, c’était officiellement un ‘il faut les endormir’. La caméra n’a pas filmé ça, mais je l’ai dit. »

« J’ai vu Jordan Poole le faire sur le banc contre Boston »

Ce geste a désormais traversé les frontières de la NBA. Neymar, Ousmane Dembélé et même Alex Morgan ont adopté cette célébration, ce qui convient totalement à Stephen Curry. « Contre Memphis, Dallas et enfin Boston, il a fait son propre chemin. J’ai vu Jordan Poole le faire sur le banc contre Boston, il me poussait à le faire avant même que je ne le fasse. Tout le monde était dingue sur le banc. Dès que je vois quelqu’un le faire, je souris car ça me rappelle ce parcours en playoffs et à quel point le sport est puissant. »

Articles liés