Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Cette énorme révélation d’Abidal sur les plans du Barça pour Pochettino

Alors que Mauricio Pochettino est aujourd’hui l’entraîneur du PSG, le technicien argentin aurait pu entraîner le FC Barcelone à compter de l’hiver 2020 si l’ancienne direction blaugrana avait fait confiance à Éric Abidal d’après les propos de l’ancien secrétaire technique du Barça. 

Afin de succéder à Thomas Tuchel, remercié le jour du réveillon de Noël par le directeur sportif Leonardo et le président Nasser Al-Khelaïfi, le PSG s’est entendu avec Mauricio Pochettino sur les termes d’un contrat courant jusqu’en juin 2022 avec une année supplémentaire, avant d’officialiser sa venue le 2 janvier dernier. Sans club depuis son éviction de Tottenham en novembre 2019, Mauricio Pochettino aurait pu retrouver un emploi seulement quelques semaines après son départ forcé des Spurs : au FC Barcelone. Du moins, si l’ancien président Josep Maria Bartomeu avait écouté l’ex-secrétaire technique Éric Abidal

La première option d’Abidal pour remplacer Valverde au Barça était Pochettino ! 

« En décembre 2018, après une analyse complète de l'entraîneur, de son staff et de l'équipe, j'ai recommandé de remplacer Ernesto Valverde. J'ai dit au président 'je pense que c'est la décision que vous devez prendre maintenant'. Et il m'a dit 'non, ce n'est pas facile'. Au lieu de cela, il a pris la décision de renouveler le contrat de l'entraîneur deux mois plus tard - le contraire de ce que j'avais suggéré. Bien sûr, j'ai accepté la décision et j'ai continué à apporter tout mon soutien à l'entraîneur, mais c'était un peu étrange pour moi après avoir dit au président qu'il était préférable de le remplacer ». Pour The Daily Telegraph, Éric Abidal a divulgué le message retranscrit ci-dessus afin de planter le décor avant de révéler l’entraîneur qu’il avait en tête pour remettre le FC Barcelone pour les rails. « Sur ma liste figuraient Mauricio Pochettino, Quique Setien, Max Allegri et Xavi Hernandez. Quique a été nommé, mais ma première option était Pochettino. Je savais qu'il y avait un problème politique car j'ai donné mes arguments au conseil d'administration et certaines réponses étaient centrées sur l'Espanyol et non sur la partie technique. ». Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi peuvent donc dire merci à Josep Maria Bartomeu de ne pas avoir écouté Eric Abidal sinon, Mauricio Pochettino aurait bien pu être assis sur le banc adverse lors du 1/8ème de finale de Ligue des champions opposant le PSG au FC Barcelone

Articles liés