Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Longoria et Villas-Boas se préparent à un gros échec !

D'ici le 5 octobre prochain, l'Olympique de Marseille cherchera à recruter un nouvel avant-centre afin d'offrir une vraie concurrence à Dario Benedetto. Mais alors que l'OM semble disposer d'une petite enveloppe pour ce recrutement, ce dossier semble clairement à l'arrêt.

Jusqu'ici, le mercato de l'Olympique de Marseille se déroule beaucoup mieux que prévu, pour le plus grand bonheur d'André Villas-Boas. En effet, non seulement l'OM n'a laissé filer aucun joueur important, mais surtout le club phocéen s'est renforcé à moindre coût. Ainsi, Pape Gueye et Yuto Nagatomo sont arrivés libres tandis que Leonardo Balerdi a été prêté par le Borussia Dortmund. Une gestion qui permet à l'OM d'avoir une petite enveloppe pour son gros dossier de l'été, à savoir le recrutement d'un attaquant. Les précisions les plus optimistes tablent sur une budget allant jusqu'à 20M€ pour dénicher un avant-centre capable de venir concurrencer Dario Benedetto. Une jolie somme compte tenu des finances marseillaise. Il faut dire qu'aux yeux d'André Villas-Boas, l'arrivée d'un attaquant est très importante puisque le technicien portugais ne compte plus sur Kostas Mitroglou et ne semble pas avoir une grande confiance en Valère Germain.

Le portes se referment toutes pour un attaquant !

Cependant, l'arrivée d'un attaquant est encore loin d'être bouclée. Et pour cause, l'OM rencontre de grandes difficultés à dénicher la perle rare. En quête d'un joueur prometteur à la fois capable de répondre présent dès maintenant tout en offrant la possibilité de réaliser une plus-value à la revente à moyen terme, l'OM est ainsi passé proche de recruter Darwin Nunez comme l'a révélé L'Equipe, mais Benfica a finalement devancé les Marseillais grâce à une offre de 25M€. Et ce n'est pas le seul échec du club phocéen qui a également essuyé le refus de Wilson Isidor qui appartient à l'AS Monaco, mais qui a préféré poursuivre sa progression par le biais d'un prêt en National. Très actif sur le marché français, l'OM s'est également penché sur la situation d'El Bilal Touré. Mais l'attaquant du Stade de Reims ne bougera pas. « Ce joueur jouera avec le Stade de Reims cette année, il n'a pas de bon de sortie » a expliqué Jean-Pierre Caillot, président du club champenois au micro de RMC Sport. Il en va de même pour M'Baye Niang, dont le profil est très apprécié par André Villas-Boas, mais qui semble hors d'atteinte pour les finances phocéennes. « J'ai déjà détaillé le profil de l'attaquant que l’on attend, et aussi que Mbaye Niang ne viendra pas à l'OM », assurait catégoriquement le Portugais ces derniers jours. Reste donc l'option Emmanuel Dennis pour lequel l'OM aurait dégainé une offre comprise entre 15 et 20M€ selon Manu Lonjon et Sacha Tavolieri. Et en ce qui concerne l'attaquant de Bruges, c'est encore André Villas-Boas qui a démenti auprès de Téléfoot La Chaîne : « Non ce n'’est pas vrai, je n’ai jamais entendu ça de ma vie. Je ne l’ai jamais voulu, il n’a jamais été dans ma liste prioritaire, ni dans ma deuxième liste. D’autres noms mais pas lui. »

Villas-Boas et Longoria déjà résignés ?

Par conséquent, cette situation pousse André Villas-Boas à la prudence. Après avoir plusieurs fois affiché sa volonté de recruter un attaquant, l'entraîneur de l'OM se montrait cette fois-ci mois catégorique après la défaite contre l'ASSE jeudi soir (0-2) : « Oui, on cherche mais on n'est pas trop pressé. On va voir si on est capable d'en faire venir un mais on n'est pas trop pressé. Ça peut être dans cette fenêtre ou lors de la prochaine pour prendre la meilleure décision possible. Dario va revenir face à Lille, et c'est notre attaquant de référence, notre priorité. Il va jouer ce match. En ce qui concerne le mercato, on doit bien choisir ». Un discours similaire à celui tenu par Pablo Longoria ces derniers jours. Le directeur du football de l'OM expliquait en effet que le club ne céderait pas au panic buy et ne recrutera un attaquant que si une opportunité se présent : « On n’a pas de pression car on veut attendre l’opportunité de consensus. (…) On doit trouver le joueur que l’on apprécie à des niveaux sportif et économique pour renforcer le club. Si cela arrive, On saisira l’opportunité mais pas en prenant le premier joueur qui passe. Si on ne trouve pas le joueur opportun, ce n’est pas une nécessité vitale de faire un attaquant. » Autrement dit, face à la complexité de ce dossier, le discours de l'OM a évolué au sujet du recrutement d'un attaquant qui pourrait bien être repoussé au mois de janvier afin de laisser plus de temps à Pablo Longoria de dénicher la perle rare.

Articles liés