Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Aulas prêt à retirer une épine du pied du Barça ?

En perdition au FC Barcelone, Samuel Umtiti prendrait en considération un prêt pour se relancer et l’OL serait sur les rangs.

Bien que Ronald Koeman révèle compter sur lui lors de ses dernières sorties médiatiques si le champion du monde parvenait à retrouver une bonne condition physique, l’entraîneur du FC Barcelone semblait tenir un autre discours en interne à son arrivée. En effet, à compter du 19 août dernier et du moment de sa nomination, le technicien néerlandais aurait dressé une liste de potentiels partants dans laquelle Samuel Umtiti faisait partie. Finalement, le défenseur du FC Barcelone a fait le choix de rester comme il l’a fait savoir lors d’une interview au Canal Football Club dernièrement. « Tout était possible durant ce mercato. Lyon c’est LE club, c’est ma ville, c’est là où on m’a offert la possibilité d’être vu en Europe par des clubs comme Barcelone, et aussi par l’Equipe de France. C’est vrai qu’il y a eu des discussions, mais c’était des discussions rapides. Il n’y a jamais eu quelque chose de concret. Il fallait que je sois opérationnel pour pouvoir parler avec un club. Je vais être honnête avec tout le monde : Barcelone c’est Barcelone, et je ne me voyais pas partir de Barcelone, et encore moins comme ça ». Néanmoins, la donne aurait changé.

Un retour à l’OL ? Aulas sur le coup

Selon les informations de SPORT, Samuel Umtiti ne serait plus aussi buté concernant la question de son avenir. Lié jusqu’en juin 2023 au FC Barcelone, le défenseur aurait mis de l’eau dans son vin. Bien qu’il ait toujours la volonté de regagner sa place au Barça, l’ancien de l’OL prendrait désormais en considération un prêt dans l’optique de retrouver du temps de jeu et son niveau d’antan. Et l’Olympique Lyonnais pourrait bien être une possibilité puisque le président Jean-Michel Aulas aurait toujours des vues sur son ancien joueur. Le FC Barcelone devrait cependant prendre en charge une partie du salaire de celui qui est surnommé « Big Sam ». Le décor est planté. 

Articles liés