Foot - OM
Les 5 plus grands matchs de l’histoire de l’OM
La rédaction

L’Olympique de Marseille est l’un des clubs les plus prestigieux du Football français, de par son histoire et son palmarès bien garni. De la finale de Munich, au déplacement au Parc des Princes de 2006, Le 10 Sport revient sur 5 matchs majeurs qui ont forgé l’histoire de l’OM.

Devoir de mémoire : AC Milan 0 – 1 Marseille (1993)

À jamais les premiers ! Impossible de ne pas mentionner cette rencontre qui fait passer l’Olympique de Marseille dans une autre dimension. Le 26 mai 1993, il est un peu plus de 22 heures, quand l’arbitre suisse de la rencontre, Monsieur Kurt Rothlisberger siffle la fin de la rencontre. Une libération pour tout le peuple marseillais. Un moment suspendu, un moment gravé à tout jamais dans l’histoire. Pour la toute première fois de l’histoire du football français, un club de l’hexagone réussit à décrocher la coupe d’Europe la plus demandée : la Coupe aux grandes Oreilles. Sur la plus petite des marges (1 - 0), grâce au mythique coup de tête de Basile Boli juste avant la fin de la première période, l’OM bat la meilleure équipe du monde l’époque : le Milan AC.

Quelle remontée ! OM 5 – 4 Montpellier (1998-1999)

Début de saison à l'OM, l’été fait encore rage. Marseille reçoit le Montpellier Hérault de Louis Nicollin. Devant son public, l’OM est mal en point. Si mal, qu’au bout de 29 minutes de jeu, les hommes de Rolland Courbis sont menés dans un stade sans voix 3-0. Les faits de jeu n’aident pas, le club phocéen n’y arrive pas. Les joueurs retournent aux vestiaires sous les huées des spectateurs. Mais les Marseillais réussissent l’impensable. Au retour des vestiaires, l’OM est transfigurée. À partir de la 60e minute, les joueurs marseillais trouvent le chemin des filets à trois reprises. Un penalty dans les arrêts de jeu, va permettre à l’OM de renverser la rencontre, et de l’emporter 5 buts à 4.

Drogba se révèle à l’Europe (6 mai 2004)

Ambiance des grands soirs pour l'OM au stade Vélodrome contre Newcastle. Une ambiance qu’on avait plus vue depuis très longtemps. Lors du match aller, les deux équipes s’étaient quittées dos à dos sur un score vierge (0-0). Mais les joueurs n’ont pas énormément de temps pour cogiter quand Didier Drogba, peu après le quart d’heure de jeu, nous gratifie d’un geste devenu légendaire. L’Ivoirien élimine son défenseur d’une subtile talonnade. Il trompe par la suite le portier des Magpies. Le reste de la rencontre est étouffant, Newcastle a besoin d’un petit but pour se qualifier. 82e minute, Drogba sort un nouveau coup de son chapeau et permet à toute une ville de souffler. L’OM retrouve une finale, 11 ans après celle de Munich, 5 ans après Moscou.

L’OM écrit une nouvelle page de sa légende européenne (13 mars 2012)

Huitième de finale retour de Ligue des Champions entre l’Inter Milan et l’Olympique de Marseille. Un match ultra fermé. Ou le suspense et l’enjeu prennent le pas sur le jeu. Mais Diego Milito, réussit au terme d’un cafouillage, à ouvrir le score dans le dernier quart d’heure de la rencontre. L’Inter prend le dessus, l’OM est au bord de craquer. Mais Brandao réussit à fusiller le gardien intériste. Le Brésilien qualifie au terme d’un scénario fou l’OM qui poursuit son aventure en Ligue des Champions.

Vive les Minots (2006)

Déplacement périlleux pour l'OM du côté du Parc des Princes pour y jouer le classique. Le nombre de places réservées à l’équipe visiteuse rend furieux les dirigeants phocéens. Pape Diouf, président de l’époque, décide alors de convoquer l’équipe réserve de l'OM afin de marquer le coup pour la rencontre. Une victoire facile pour les Parisiens ? Rien de tout ça. Au terme d’une attaque défense assumée, les Marseillais réussissent l’exploit de tenir et de ramener le point du match nul.