OM, Knysna… Les plus grosses polémiques de Patrice Evra
Guillaume de Saint Sauveur

Alors que Patrice Evra défraie de nouveau la chronique ce vendredi en égratignant l’équipe de France et affiche ses regrets de ne pas avoir privilégié le Sénégal, l’ancien latéral gauche n’en est pas à sa première polémique. Loin de là. Retour sur les plus gros scandales autour de Patrice Evra.

1-Knysna, le naufrage des Bleus

Lors de la Coupe du Monde 2010, Patrice Evra était le capitaine des Bleus et l’un des leaders de la fameuse grève de Knysna, qui avait été provoquée suite à l’expulsion de Nicolas Anelka en raison de son altercation avec Raymond Domenech. Et en conférence de presse, Evra avait alors clairement pris le partie de son coéquipier, pour ce qui restera la période la plus trouble de l’histoire du football français.

2-Sa bagarre avec un supporter de l’OM

Le 10 novembre 2017, la direction de l’OM officialisait la résiliation du contrat de Patrice Evra. Une semaine plus tôt, le latéral gauche s'était rendu coupable d'un violent coup de pied à un supporter marseillais qui était venu le provoquer au bord du terrain lors d'un échauffement avant un match d’Europa League, à Guimaraes.

3-Le jour où il a allumé les consultants

Le 20 octobre 2013, alors qu’il évoluait encore à l’époque en équipe de France, Patrice Evra faisait une sortie médiatique pour le moins remarquée au micro de Téléfoot, dans laquelle il dézinguait sans retenue plusieurs consultants célèbres du paysage médiatique du football français comme Pierre Ménès, Bixente Lizarazu, Daniel Riolo, Luis Fernandez et Rolland Courbis. Evra les avait attaqué un par un, avant d’annoncer clairement : « C'est avec certains médias, ou plutôt quelques commentateurs à qui je réglerai bientôt leur compte ...un jour je dirai ce que j'ai à dire mais...en direct ».

4-Quand le PSG s’est plaint de son comportement

En 2019, lorsque Manchester United est venu éliminer le PSG en 8e de finale retour de la Ligue des Champions au Parc des Princes (3-1), Patrice Evra était présent en tribunes. Et l’ancien latéral gauche légendaire des Red Devils, devenu ambassadeur et qui était invité par le PSG, avait ensuite eu des propos jugés déplacés sur les réseaux sociaux, notamment lorsqu’il évoquait le président Nasser Al-Khelaïfi : « Il va falloir que tu sortes la guillotine, que tu coupes des têtes », lâchait Evra, expliquant également que le PSG était devenu « un club de baltringues ». Et le club de la capitale avait ensuite adressé un courrier officiel à Manchester United pour se plaindre de son comportement.

Articles liés