Accès direct au contenu

Foot - Barcelone

Barcelone - Malaise : Le Barça sort du silence après la nouvelle polémique !

Alors que la presse espagnole a dévoilé ce lundi que le FC Barcelone aurait engagé une entreprise d’influence sur les réseaux sociaux pour nuire à l’image de certaines figures du club, le club catalan est sorti du silence pour démentir ces informations.

Après le malaise autour d'Eric Abidal il y a deux semaines, le FC Barcelone se retrouve de nouveau dans l’œil du cyclone. En effet, la radio SER Catalunya a annoncé ce lundi que le club catalan aurait engagé I3 Ventures, une entreprise spécialisée dans la communication numérique, afin de nuire sur les réseaux sociaux, via différents comptes, à l’image de certaines légendes du Barça, telles que Pep Guardiola, Lionel Messi, Gerard Piqué, Xavi, ainsi que d’autres personnalités publiques comme l’indépendantiste catalan Carles Puidgemont. Le contrat passé avec la société prévoirait également de faire en sorte d’améliorer l’image de Josep Maria Bartomeu, qui fait fréquemment l’objet de critiques de la part des suiveurs du club barcelonais. Le FC Barcelone se trouve donc de nouveau au cœur d’une polémique, qu’il tente désormais de désamorcer.

Le Barça dément et menace de poursuites judiciaires

En effet, dans un communiqué officiel paru ce lundi après-midi, le FC Barcelone a tenu à démentir le fait d’avoir fait appel aux services de I3 Ventures pour diffuser des messages négatifs contre des personnes ou des organisations qui ont, ou non, une relation avec le club. S’il reconnaît travailler avec l’entreprise pour connaître les messages autant positifs que négatifs, le Barça affirme n’avoir aucun lien avec les comptes qui ont lancé des messages à l’encontre de certaines personnalités sur les réseaux sociaux et annonce être prêt à rompre sa relation contractuelle avec la société si un lien venait à être trouvé entre I3 Ventures et ces comptes. Selon le communiqué des Blaugrana, le seul but de ce partenariat est de protéger et de préserver sa réputation ainsi que celle de ceux liés au club, « un élément primordial et un devoir indispensable pour ceux qui travaillent pour l’Entité ». Ainsi, le FC Barcelone nie en bloc toutes ses accusations et « exige la rectification immédiate des informations diffusées et se réserve le droit d’exercer les actions légales adéquates contre ceux qui continuent d’impliquer le club dans ce type de pratique ». Reste à savoir si cela sera suffisant pour éteindre la polémique qui pourrait déboucher sur une crise sans précédent pour le Barça et Josep Maria Bartomeu.

Articles liés