Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Rudy Gobert répond à la vague de critiques à son égard !

Éliminé avec son Utah Jazz par les Los Angeles Clippers, Rudy Gobert a été la cible de nombreuses critiques sur Twitter. L’occasion pour lui de mettre les choses à plat. 

Avant la série face aux Los Angeles Clippers pour le compte des demi-finales de conférence Est, Rudy Gobert s’était confié sur ses espérances de titre NBA avec ses coéquipiers du Utah Jazz. « Si je m’imagine champion NBA ? Je le visualise, simplement. Depuis que je suis arrivé ici, le but est de gagner un titre. Je n’ai pas souvent été pris au sérieux quand je le disais. Être premier de la NBA est déjà un bel accomplissement, mais ça ne veut rien dire si on ne va pas jusqu’au bout. Chaque année, on me dit que je dois aller dans une plus grande équipe pour pouvoir gagner le titre. Je montre que ce n’était pas forcément nécessaire ». Entre temps, Gobert a été élu pour la troisième fois de sa carrière meilleur défenseur de la saison régulière. Mais l’échec du Jazz en Play-Offs et le bilan défensif de Rudy Gobert ont incité plusieurs internautes à se payer sa tête. 

« Le voyage continue et il ne fait que monter vers les sommets »

Sur Twitter, plusieurs internautes ont pointé du doigt le fait que Rudy Gobert ne méritait pas le titre de DPOY. Ce à quoi le principal intéressé a répondu sur la plateforme et dans des propos rapportés par Parlons-Basket. « Mon titre de défenseur de l’année n’est pas vrai ? Il y en a 3 ils sont tous réels. D’autres arrivent d’ailleurs ». Par la suite, le pivot de l’Utah Jazz a envoyé un message philosophique sur la suite. « C’est la nouvelle génération malheureusement, et je ne leur en veux pas ils sont le produit de notre société. Ils propagent la haine car ils ne sont pas heureux au fond, c’est triste.  J'apprécie l'application, sinon je l'aurais supprimée il y a longtemps... En fin de compte, vous êtes des fans... Vous faites attention à tous mes succès et mes échecs, et c'est ce qui compte. Je suis parti de rien mon frère... Le voyage continue et il ne fait que monter vers le sommet». 

Articles liés