Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Laporte : «Les Bleus avaient régressé, il fallait faire quelque chose»

Bernard Laporte a expliqué les raisons qui l’ont poussé à se séparer de Guy Novès, pour donner les rênes du XV de France à Jacques Brunel.

On ne parle que de ça dans le monde du rugby français. Le limogeage de Guy Novès fait en effet les grands titres de tous les journaux spécialisés et personne n’a pu passer à côté de la polémique. La façon dont Bernard Laporte et la FFR ont décidé de se séparer de l’ancien sélectionneur du XV de France fait également jaser. Mais il semble que le président de la Fédération ne reste droit dans ses bottes.

« J’ai donné un vrai coup de volant »

Interrogé une nouvelle fois sur le départ de Guy Novès et de ce qui l’a poussé à prendre une telle décision, Bernard Laporte a mis les choses à plat. « Il ne s’agissait pas de changer un homme pas un homme. Je sais pertinemment que ce n’est pas parce que Jacques Brunel est à la tête du XV de France que l’on va se mettre à battre tout le monde. Mais je souhaitais changer profondément de philosophie, de stratégie. J’ai donc donné un vrai coup de volant » a expliqué le président de la FFR, dans les colonnes du Midi Olympique. « 2015 et le Mondial avaient été une catastrophe, mais, depuis, on n’avait toujours pas progressé. Au contraire, les Bleus avaient régressé. On ne se relevait pas. Il fallait faire quelque chose. L’audit a démontré que si tout le monde se sentait concerné par le XV de France, la communication entre le staff des Bleus et les entraineurs de Top 14 était très mauvaise pour plein de raisons ».

Articles liés