Accès direct au contenu

Omnisport

Boxers de Bordeaux : «C’est au tour des clubs sportifs de soutenir les entreprises»

Pour la deuxième étape du Big Tour, les équipes de Bpifrance ont installé le savoir-faire français à Biscarosse. L’occasion pour les Boxers de Bordeaux de venir soutenir le mouvement et d’adresser un message rempli d’espoir.

Le succès n’attend pas pour Bpifrance et son Big Tour. Dès la première étape de Vieux-Boucau, la banque d’investissement a reçu un accueil formidable de la part du public et des entreprises venues dire et montrer leur fierté d’être toujours debout, le regard tourné vers l’avenir. Confirmation de la tendance à Biscarosse, ville de la nouvelle élue Hélène Lazzeret, pour la deuxième étape du Big Tour 2020. Et Patrice Bégay, Directeur Exécutif Bpifrance, de rappeler que cette tournée est d’abord un message profond et sincère de remerciement pour tous ceux qui ont été exemplaires ces derniers mois : « Il ne faudra jamais oublier tout ce qui s’est passé pendant la pandémie. Tout ce qui a été fait par l’État et par les acteurs bancaires pour assurer la pérennité de nos entreprises et des emplois, avec notamment ce pont aérien de cash, le Prêt Garanti par l’État. Il ne faudra pas oublier ceux qui ont continué, au péril de leur vie, d’en sauver bien d’autres. Tous ensemble, cette tournée leur est dédiée ».

« Cette période est importante, nous devons soutenir ceux qui nous ont toujours soutenu »

A l’occasion de cette tournée estivale, Bpifrance profite de l’occasion pour inviter les acteurs de chaque territoire et notamment les clubs sportifs partenaires du réseau Excellence. A Biscarosse, ce sont les Boxers de Bordeaux et le responsable marketing et communication, Arthur Boie, qui se sont mobilisés : « Ce Big Tour, c’est avant tout un message et le club s’y associe tout naturellement. Parce que cette période est importante et que nous devons soutenir tous ceux qui nous ont toujours soutenu. Nos partenaires, nos entreprises, ceux qui nous accompagnent, qui nous permettent de mettre en place notre projet. Aujourd’hui, c’est au tour des clubs sportifs de soutenir le monde de l’entreprise. Nous avons la chance d’être épargné, pour le monde, par cette crise sanitaire. Notre saison s’est arrêtée avant le Covid et elle reprendra en septembre, donc pas tout de suite. Pour l’heure, nous ne sommes pas impactés et nous avons bon espoir de ne pas l’être. Nos partenaires sont là et nous avons profité des derniers mois pour renforcer nos relations. Nous avons été là pour les soutenir, les accompagner. Et quand ils ont eu besoin de nous, nous avons répondu présent. Je pense notamment au secteur de la restauration, aux bars, qui eux ont été touchés. Dès qu’il a fallu organiser quelque chose, nous avons pris soin de le faire avec eux. C’est notre mission, notre devoir ».

« Nous avons créé un nouveau concept de cette tournée »

A l’image des Boxers de Bordeaux, c’est par des initiatives fortes et inventives que le monde de l’entreprise et celui du sport ont pu échanger et avancer sur de nouvelles pistes de travail. « En deux fois trois jours, nous avons touché 600 entreprises durant le confinement, souligne Arthur Boie. Avec cette offre de business meeting, on s’est adapté. Et on a poursuivi notre digitalisation, au cœur de notre stratégie, de notre politique, qui s’inscrit dans la durée depuis maintenant quatre ans. Et comme le dit si bien Patrice Bégay, ‘pour se relancer, il faut communiquer’. Nous aurons besoin de communiquer, tout comme nos partenaires. Et nous serons là pour leur proposer des choses innovantes. C’est à nous d’imaginer, de penser, d’innover. Encore plus dans la période actuelle ».
 
Au cœur de ce Big Tour, le fourmillement d’idées, d’innovations et d’esprit de conquête alimente chaque stand et chaque étape. Une tournée qui s’est adaptée aux conditions sanitaires pour devenir totalement Covid-Compatible. « Pendant plus de trois mois, on m’a posé la même question, raconte Patrice Bégay. ‘Es-tu vraiment sûr de faire cette tournée '’ Et je leur ai répondu, droit dans les yeux : ‘Je n’en ai jamais douté…’ Avec mon extraordinaire et le soutien sans faille de Nicolas Dufourcq, le Directeur Général de Bpifrance, de tout le comité exécutif de la banque, des 3 000 salariés, de l’État et de nos partenaires, même quand le monde s’est mis à trembler et à l’arrêt, c’était sans compter sur notre volonté de se relever, de se réinventer. On a été mis en stop, c’est vrai. Mais maintenant, c’est comme un téléviseur : vous appuyez, c’est reset. C’est start and go. On accélère ! Vite, encore plus vite ! Nous avons retroussé nos manches et nous avons créé un nouveau concept de cette tournée ». Et ça marche ! Le succès est populaire, contagieux et grandissant. La troisième étape, à Arcachon, ce samedi, est sera un nouveau témoignage.

Articles liés