Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Hamilton, Mercedes... La FIA passe à l'action après la polémique d'Abu Dhabi !

Un mois après le dénouement de la saison de Formule 1, Toto Wolff va s'entretenir avec Mohammed Ben Sulayem, nouveau président de la FIA. Un entretien crucial notamment pour le futur de Lewis Hamilton.

La polémique ne désenfle pas. Un mois après le final du Championnat du monde et la perte du titre mondial pour Lewis Hamilton à la suite de décisions controversées de la direction de course, Mercedes attend des sanctions. La FIA a ouvert une enquête concernant le Grand Prix d'Abu Dhabi dont le verdict pourrait conditionner l'avenir du septuple Champion du monde qui ne semble toujours pas avoir digéré les décisions de Michael Masi, directeur de course, dont l'avenir est également très incertain et qui pourrait bien faire les frais de cette polémique.

Wolff va rencontrer la FIA

Selon les informations du Daily Mail, le départ de Michael Masi est en tout cas une exigence claire de Mercedes qui ne lie toutefois pas cette requête à l'avenir de Lewis Hamilton. Quoi qu'il en soit, Toto Wolff devrait s'entretenir vendredi avec Mohammed Ben Sulayem, nouveau président de la FIA, afin d'évoquer cette polémique. « L'affaire d'Abu Dhabi est la première question à l'ordre du jour du nouveau président. Il veut apporter une réponse. La date limite est la réunion du Conseil mondial du sport automobile le 3 février - mais il pourrait y avoir des nouvelles avant, tant l'affaire est urgente », assure même une source bien placée, contactée par le Daily Mail. De cet entretien pourrait découler de grandes décisions qui auront un impact sur le futur de la Formule 1. Le média anglais n'hésite donc pas à parler de D-Day de la F1 pour ce vendredi 14 janvier 2022.

Articles liés