Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Alexander Albon allume Hamilton après leur accrochage !

Alors que Lewis Hamilton et Alexander Albon se sont accrochés au moment où le second a tenté de dépasser le premier, le pilote Red Bull est revenu sur cet épisode, fustigeant la manœuvre du Britannique de Mercedes.

Après près de quatre mois d'arrêt du fait de la pandémie de COVID-19, la saison 2020 de Formule 1 a enfin pu débuter ce dimanche à l’occasion d’un Grand Prix d’Autriche à huis clos. Et si Valtteri Bottas en est sorti vainqueur après avoir débuté la course en pole position, cette première course de l’année s’est moins bien déroulée pour son coéquipier Lewis Hamilton. Parti en cinquième position, le Britannique s’est accroché avec Alexander Albon lorsque celui-ci a tenté de le dépasser après la fin du passage de la troisième safety car. Désigné fautif, le sextuple champion du monde a écopé d’une pénalité de cinq secondes l’ayant conduit à terminer la course à la quatrième place, bien qu’il ait été le deuxième à franchir la ligne d’arrivée, tandis qu’Alexander Albon est arrivé treizième alors qu’il était en bonne posture pour prendre la tête avant cet accrochage. Et interrogé au sortir de la course, le pilote thaïlandais de Red Bull Racing âgé de 24 ans ne s’est pas montré tendre à l’égard de Lewis Hamilton, estimant que le Britannique est le seul coupable de cet accident.

« Ça dépendait de lui de savoir s'il voulait qu'on s'accroche ou non »

« C'est encore tout chaud pour moi et il faut que je fasse attention à ce que je vais dire. J’aurais pu gagner. Je savais que Valtteri Bottas et Lewis Hamilton étaient en 'dur' et que j'avais cinq tours pour faire des dépassements. J'avais confiance, la voiture était bien. Il y a toujours un risque de à l'extérieur mais je lui ai donné autant de place que possible. J'étais sur un fil. J'ai pensé qu'aussi longtemps que je pourrai le faire, ça dépendait de lui de savoir s'il voulait qu'on s'accroche ou non. Au Brésil, c'était plus du 50/50, mais là j'ai senti que j'étais passé et je me concentrais déjà sur Bottas. Ça m'a surpris car s'est produit sur la fin de la manoeuvre », a lâché Alexander Albon à SkySports F1 dans des propos rapportés par Eurosport.

Articles liés