Formule 1
F1 : Hamilton n’a pas oublié le scandale d’Abu Dhabi

Les derniers tours du Grand Prix de Monza ont ravivé de très mauvais souvenirs à Lewis Hamilton. La course s'est terminée sous drapeau rouge après que la voiture immobilisée n’a été prise en charge trop lentement. Ce n'est pas sans rappeler le scénario du Grand Prix d'Abu Dhabi en fin de saison dernière, qui avait coûté le titre à Hamilton après une décision discutable de la direction de course.

Epilogue de la saison 2021, le Grand Prix d'Abu Dhabi était le plus important de l'année. En effet, Lewis Hamilton et Max Verstappen se disputaient le titre de champion du monde de Formule 1. Celui qui finissait devant l'autre allait être sacré. Or, un scénario de course est venu tout perturber. Alors qu'Hamilton était en tête du Grand Prix au volant de sa Mercedes, Nicholas Latifi a manqué sa sortie dans un virage et a fini dans le mur. Dans un endroit difficile à dépanner, sa monoplace est restée immobilisée de nombreux tours en attendant l'intervention des dépanneurs. La voiture de sécurité avait alors remis les compteurs à zéro, et Verstappen avait pu dépasser Hamilton une fois le Grand Prix reparti le temps d'un dernier tour de folie. Lewis Hamilton n'a pas oublié. 

«C'est comme ça que la règle devrait être appliquée, non ?»

Le Grand Prix de Monza s'est terminé sous régime de safety car après que la monoplace de Daniel Ricciardo n’a pas pu être évacuée dans les temps comme l'écrit le règlement. La saison passée, la direction de course avait pourtant accepté de relancer le Grand Prix d'Abu Dhabi pour un seul tour alors que Lewis Hamilton était en tête. Lui et son équipe ne sont pas près de l'oublier. « La direction de course sera toujours critiquée », a commenté Toto Wolff. « Cette fois, ils ont suivi le règlement et accepté que ça se termine derrière la voiture de sécurité. C'est comme ça que ça devrait être » a-t-il ajouté. Lewis Hamilton en a rajouté une couche : « Ça fait remonter des souvenirs à la surface. C'est comme ça que la règle devrait être appliquée, non ? Une seule fois donc dans l'Histoire de la Formule 1 ils n'ont pas appliqué la règle. »

Hamilton encore traumatisé

Lewis Hamilton ne cesse de penser à ce maudit dernier tour à Abu Dhabi qui lui a coûté son huitième titre de champion du monde.  « À ce moment, mon monde s’est écroulé. Je ne pouvais pas comprendre ce qu’il s’était passé, les émotions que je ressentais. Ce qu’il se passait à l’intérieur de moi était très difficile à supporter » avait-il lâché avant le Grand Prix de Spa-Francorchamps en août dernier. 

Articles liés