Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Ces incroyables révélations sur le départ avorté de Verratti au Barça !

Alors que le PSG affronte ce mardi le FC Barcelone, Marco Verratti aurait très bien pu être dans le camp blaugrana. Un feuilleton sur lequel est revenu Donato Di Campli, ancien agent de l’Italien. 

Depuis plusieurs saisons désormais, c’est la guerre entre le PSG et le FC Barcelone. Alors que le point d’orgue de cet affrontement a bien été le transfert de Neymar en 2017, de son côté, le Barça  a également tenté d’aller piocher au sein de l’effectif parisien à l’instar de Marquinhos, Thiago Silva, Adrien Rabiot ou encore Marco Verratti. D’ailleurs, en ce qui concerne l’Italien, à l’été 2017, cela avait été un véritable feuilleton. Dans la presse espagnole, Verratti avait notamment posé avec la Une de Mundo Deportivo à propos de son intérêt pour le Barça. De quoi provoquer la colère des dirigeants parisiens, qui ont finalement retenu l’ancien de Pescara

« Marco voulait aller à Barcelone »

Ce feuilleton entre Marco Verratti et le FC Barcelone a également provoqué la séparation entre le joueur du PSG et son ancien agent, Donato Di Campli. D’ailleurs, ce mardi, pour L’Equipe, ce dernier en a dit plus sur ce départ avorté de Verratti pour le Barça, expliquant : « C'est une longue histoire. Quand le Barça me contacte, je demande à Marco ce qu'on fait. Il me dit de parler avec eux, qu'on parlerait avec le PSG ensuite puisqu'une prolongation était dans les tuyaux. Le PSG n'était pas super à ce moment, je dis à Marco : "On part ou on reste '" Il me dit : "OK, on essaie une autre expérience. » Voulait-il vraiment partir ? Le PSG lui a demandé de le faire (une vidéo d’excuse). Marco voulait aller à Barcelone. Il a envoyé un message à Nasser pour le lui dire, je l'ai gardé. Ils proposaient beaucoup d'argent, mais ce n'était même pas ça. Jouer avec Messi, devenir un champion, qui est une chose différente d'être un grand joueur. Je ne l’ai pas dissuadé ? Le PSG est l'un des plus grands clubs du monde mais il évolue dans un Championnat faible. J'ai dit à Marco que, s'il voulait devenir un champion, il devait changer d'air. Ce n'est pas contre le PSG, mais c'est plus facile de le faire au Bayern, au Barça ou au Real. Moi, j'étais un employé de Marco, je lui ai conseillé ce qui me semblait le meilleur. Mais le choix lui appartenait. Quand il s'est aperçu que ce n'était pas possible, il a eu peur. Il craignait qu'on le bloque sans jouer. Quand il est rentré à Paris pour la reprise, ils lui ont dit : "On va prendre Neymar, on va te prolonger, mais tu jettes ton agent. » J'étais en train de forcer pour aller à la rupture, en train de faire la guerre pour le transférer à Barcelone, mais il a reculé. Je suis parti avec une kalachnikov et, à la fin, j'ai terminé avec un pistolet à eau ».

Articles liés