Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Beckham, Qatar… Une incroyable opération financière envisagée pour Lionel Messi ?

Libre à l’issue de la saison, Lionel Messi est plus que jamais dans le viseur du PSG, qui voit enfin une occasion de mettre la main sur l’un des meilleurs joueurs de l’histoire. Cependant, l’arrivée de la star du FC Barcelone a un coût. Le Qatar a donc peu d’options devant lui, mais pourrait tout de même trouver un moyen de contourner les règles du fair-play financier.

Arrivé au FC Barcelone en 2000, alors qu’il n’avait que 13 ans, Lionel Messi est devenu au fil des années le plus grand joueur de l’histoire du club culé, et peut-être même du football mondial. L’attaquant a enchaîné les buts, les trophées, et les prestations éblouissantes, mais son avenir est plus que jamais incertain aujourd’hui. En froid avec sa direction, Lionel Messi a voulu claquer la porte lors du dernier mercato estival, en vain. La Pulga est donc restée en Catalogne, mais la donne pourrait changer dans les prochains mois puisque le contrat de Messi arrive à terme. Aucune prolongation n’est à l’ordre du jour jusqu’à l’élection d’un nouveau président au Barça, et les quelques prétendants capables de se rapprocher des exigences financières et sportives du joueur sont à l’affût. Alors que Manchester City apparaissait comme le grand favori grâce à la présence de Pep Guardiola, ancien entraîneur des Blaugrana, et Sergio Agüero, grand ami de l'Argentin, dans ses rangs, le PSG a lancé son opération séduction en multipliant les appels du pied. « Les grands joueurs comme Messi seront toujours mis sur la liste du PSG. Mais ce n'est bien sûr pas le moment d'en parler, ni d'y rêver. (...) Mais on est assis à la grande table de ceux qui suivent le dossier de près. En fait, non, on n'est pas encore assis, mais notre chaise est juste réservée au cas où... Quatre mois (NDLR : d'ici la fin de la saison) dans le football, c'est une éternité, surtout dans cette période », confiait il y a un mois Leonardo dans France Football. Neymar, Angel Di Maria ou encore Leandro Paredes ont également invité l’Argentin à les rejoindre dans la capitale, un scénario dont rêvent les Qataris depuis leur arrivée à Paris en 2011. Mais depuis l’instauration du fair-play financier par l’UEFA, le PSG n’est plus libre de ses faits sur le marché des transferts, et la crise du Covid-19 apparaît comme un obstacle insurmontable pour le club parisien.

Lionel Messi contraint de faire un effort ?

Il y a quelques jours, le quotidien espagnol El Mundo a en effet révélé le contrat exorbitant obtenu par Lionel Messi au FC Barcelone, atteignant au total 555,2M€ bruts sur la période 2017-2021, soit 74,2M€ par saison, plus que n’importe quel autre joueur au monde. Alors que le PSG a déjà enregistré un déficit de 125.8M€ pour la saison 2019-2020 selon une étude de l’agence KMPG et prévoit plus de 200M€ de pertes d’ici la fin de l’exercice en cours à cause de la pandémie du Covid-19, une arrivée de Lionel Messi semble difficilement imaginable dans ce contexte, mais le problème se pose également pour les autres clubs. « Vu le tarif, Messi devra absolument faire des concessions. Il doit comprendre que ce n’est plus lui le maître du jeu, analyse l’économiste Pierre Rondeau dans le numéro de France Football à paraître ce mardi. Personne ne peut se le payer à ce tarif après la crise du Covid. C’est impossible. S’il veut continuer à jouer au football de haut niveau, il sera obligé d’écouter les propositions des clubs. D’autant qu’il ne faudra pas oublier la prime à la signature. »

« Le PSG peut faire ce qu’on appelle de l’optimisation salariale »

Le Qatar doit-il alors tirer un trait sur son rêve d’accueillir Lionel Messi ? Pas totalement. De rares options s’offrent en effet au PSG. Tout d’abord, et comme cela est évoqué depuis plusieurs semaines, Leonardo pourrait décider de laisser partir Kylian Mbappé si ce dernier refusait de prolonger son bail courant jusqu’en juin 2022. Le Real Madrid reste à l’affût sur le champion du monde tricolore, et son transfert permettrait au PSG de renflouer les caisses et de s’économiser son salaire annuel estimé à près de 23M€ bruts. Si QSI décidait toutefois de conserver sa jeune star ainsi que Neymar, proche de prolonger, et d’accueillir dans le même temps Lionel Messi, un montage financier pour le moins complexe serait alors nécessaire. « Il faudrait faire comme avec David Beckham. À l’époque, il avait été payé à travers des fondations, expliquant ne quasi rien toucher pour jouer. Quelques années plus tard, les Qataris ont investi dans son club à Miami, confie Pierre Rondeau dans France Football. Messi peut très bien toucher le minimum à 3500€ par mois et être payé par une grande marque qatarie de son côté, via un montage à l’international. Paris peut faire ce qu’on appelle de l’optimisation salariale. Ou alors, on assiste à l’uberisation du football. Messi devient indépendant et est payé par une entreprise qatarie. Mais le PSG ne pourra pas verser les salaires de trois stars en même temps. Impossible. » Voilà un dilemme de taille pour le PSG

Articles liés