Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Ajroudi, Campos... Adil Rami réclame une révolution du Champions Project de McCourt !

Toujours très loquace lorsqu'il s'agit d'évoquer la situation de l'Olympique de Marseille, Adil Rami n'a pas manqué de critiquer les choix faits par la direction en place notamment en matière de recrutement et reconnaît qu'il ne serait pas opposé à la vente de l'OM. 

Joueur de l'Olympique de Marseille entre 2017 et 2019, Adil Rami garde un excellent souvenir de son passage au sein du club phocéen avec lequel il atteint la finale de la Ligue Europa et qui lui a permis d'être convoqué par Didier Deschamps pour la Coupe du monde 2018 remportée par l'équipe de France. Toutefois, le défenseur central passé par le LOSC ou encore le FC Séville n'a pas digéré le comportement de Jacques-Henri Eyraud à son égard qui avait décidé de le licencier durant l'été 2019 suite à sa participation à Fort Boyard. Adil Rami a pointé du doigt à plusieurs reprises le président de l'OM, assurant qu'il lui a « manqué de respect et les gens ne connaissent pas les vraies raisons de ma sortie avec l’OM. » Par conséquent, le Champion du monde ne pleurerait surement pas si Jacques-Henri Eyraud venait à quitter l'OM. Mais ce n'est pas le seul changement que souhaiterait voir Adil Rami

Rami n'est pas tendre avec le projet McCourt...

En effet, interrogé dans les colonnes de La Provence, le défenseur central qui évolue désormais à Boavista est très critique à l'égard du Champions Project qu'il a pu vivre de l'intérieur entre 2017 et 2019. « Le Champions Project ? Je suis déçu. Au final, on est en Ligue des champions. Je parle en tant que supporter. Mais quand tu proposes quelque chose comme ça et que tu ne fais pas un mercato très intelligent, que tu ne prends pas un attaquant tueur... À l'époque, j'étais allé voir le président et je lui avais dit de regarder tel ou tel joueur, comme le jeune (Marcus) Thuram, un crack, ou (Yussuf) Poulsen, qui pouvait nous faire du bien parce qu'il était grand et athlétique. Mais, non... », regrette Adil Rami qui constate qu'après son départ, les choses n'ont pas vraiment changé en matière de recrutement : « Quand je vois qu'aujourd'hui Vedat Muriqi est parti de Fenerbahçe pour aller à la Lazio... Je ne sais pas ce qu'on fout. J'espère que le Brésilien qu'ils ont pris (Luis Henrique) est bon. Je n'ai rien contre Benedetto mais il faut toujours des joueurs de différentes caractéristiques pour pouvoir aller plus haut. Pour le moment, on n'a pas encore ça »

... et veut du changement !

Par conséquent, Adil Rami espère qu'il va y avoir du changement à l'OM afin d'éviter que les mêmes erreurs soit reproduites. Et afin de réaliser un recrutement plus abouti, le Champion du monde aimerait que Luis Campos débarque à Marseille malgré la récente arrivée de Pablo Longoria : « Boavista m'a appelé, on a discuté. Le discours a été plus doux, ils m'ont laissé le temps de travailler. En plus, leur projet est lié à Luis Campos, pour qui j'ai eu un énorme coup de cœur. J'ai dit : "Allez, c'est parti !" Je l'ai rencontré (Luis Campos, ndlr). J'ai besoin de personnes comme ça pour être bon sur un terrain. Il sait comment parler aux joueurs. Avec son discours, son approche, on a envie de s'arracher pour lui ! Quelqu'un comme lui, c'est ce que je souhaite de mieux à l'OM. » Mais visiblement, ce ne serait pas suffisant pour Adil Rami qui aimerait que Frank McCourt vende l'OM ! Et alors qu'il connaît Mohamed Ayachi Ajroudi par le biais du combattant UFC Medhi Baghdad, l'un de ses meilleurs amis, mais également un membre de la garde rapprochée de l'homme d'affaires franco-tunisien, Adil Rami donne une bonne image d'Ajroudi qui a pourtant défrayer la chronique ces derniers mois : « Je kifferais voir l'OM faire des transferts à la hauteur du PSG. Je me dis que Marseille, avec un rachat, plus d'argent et quelqu'un qui connaît davantage le football, pourrait faire très mal. J'ai déjà fréquenté M. Ajroudi, il a toujours été classe et honnête avec moi. Je pars aussi en vacances avec son fils. Après je n'ai pas très bien suivi. » Par conséquent, l'ancien défenseur de l'OM aimerait voir une révolution au sein du club phocéen.

Articles liés