Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Neymar, Mbappé… Pierre Ménès en remet une couche sur Leonardo !

Alors que Leonardo a pris la parole dans le Canal Football Club ce dimanche soir, Pierre Ménès avoue avoir apprécié la sortie du directeur sportif du PSG. 

Alors qu’il se fait rare dans les médias, Leonardo a profité de la victoire du PSG face à l’OL dimanche soir pour s’exprimer (4-2). Au micro du Canal Football Club, le directeur sportif parisien a fait le point sur plusieurs dossiers, dont l’accrochage entre Thomas Tuchel et Kylian Mbappé, l'avenir de Neymar ou les critiques à quelques jours des huitièmes de finale de la Ligue des Champions face au Borussia Dortmund. « On a un effectif incroyable, nos meilleurs joueurs et pas seulement sont en forme pour le haut niveau. Pourquoi on doit être avec cette préoccupation du huitième de finale de Champions League ? Honnêtement, je ne vois pas. Pourquoi être comme ça ? », a-t-il notamment déclaré. Une mise au point assez claire, et lors de son Pierrot Face Cam ce lundi, Pierre Ménès, journaliste de la chaîne cryptée, valide les propos de Leonardo.

« L’anniversaire de Neymar, la colère de Mbappé... Tout est monté en épingle »

« Je suis totalement d’accord avec lui. Alors ce n’est pas toute la presse. Je pense que les visés se reconnaîtront assez aisément. C’est vrai que le PSG est depuis 3 ans victime d’une malédiction en 8e de finale dont ils sont aussi responsables. Maintenant, est-ce que cela autorise à être aussi pessimiste et à transformer l’adversaire en monstre ? Je n’étais pas choqué, il en faut plus pour me choquer, mais Haaland met sept buts en trois matches… Tout le monde parle, l’arme fait peur au PSG, bon. Là ils ont pris sept buts en deux matches. Ils se sont faits sortis en Coupe d’Allemagne par le Werder. Faut quand même le faire. Ils en ont pris 4 à Leverkusen. Et là, ça fait trois lignes. Il y a deux poids, deux mesures. J’ai l’impression que Paris éliminé en huitièmes de finale avant le match, ça fait plus vendre que Paris qualifié pour les quarts de finale. Ce qui est en somme toute, il est vrai, logique. C’est un petit peu agaçant. L’anniversaire de Neymar, la colère de Mbappé... Tout est monté en épingle. On peut s’apercevoir que Paris a gagné ses deux matches depuis l’anniversaire de Neymar. Cet anti-parisianisme primaire est un peu fatigant », déclare Pierre Ménès.

Articles liés