Foot - PSG
Pochettino en remet une couche sur le fiasco contre le Real !

Pointé du doigt comme le principal responsable de l’élimination en 8ème de finale de Ligue des Champions contre le Real Madrid, Mauricio Pochettino est revenu sur cette désillusion en rappelant la décision de l’arbitre sur le premier but madrilène. 

La pilule a encore du mal à passer. Ce samedi, le Real Madrid disputera face à Liverpool sa cinquième finale de Ligue des Champions en huit ans. Un stade de la compétition que les Madrilènes auraient pu ne jamais atteindre si le PSG avait fait preuve d’un peu plus de caractère. Malgré les deux buts d’avance et la nette domination sur le jeu, le club de la capitale s’est laissé submerger par un Karim Benzema des très grands soirs. Résultat, le PSG est retombé dans ses travers et c’est tout un projet qui a été remis en question. Pointé du doigt comme le principal coupable, Mauricio Pochettino s’est longuement caché derrière l’arbitrage pour expliquer cette désillusion. Pour lui, l’arbitre de la rencontre aurait dû siffler faute sur Gianluigi Donnarumma au moment de l’égalisation. Trois mois après, Mauricio Pochettino ne semble pas avoir changé de disque et continue de mettre en avant la potentielle erreur de l’arbitre pour justifier en grande partie l’élimination du PSG

«Je pense que le Paris Saint-Germain a été le plus proche d'éliminer le Real Madrid en termes de contrôle, de domination et de jeu»

« Nous avons eu un bon tour de qualification. A Paris, nous étions clairement supérieurs. Nous avons dominé et nous avons échoué à 1-0, en manquant un penalty et en ratant beaucoup d'occasions. Pendant 60 minutes au Bernabeu, nous avons également été meilleurs, en ayant de nombreuses occasions de marquer. Ensuite, il y a eu l'erreur d'arbitrage, car je pense que c'était une faute de Benzema sur Donnarumma. Mais à partir de ce moment-là, cette mauvaise décision ne justifie pas ce qui s'est passé ensuite. L'équipe n'a pas pu surmonter l'impact psychologique d'avoir encaissé un but au Bernabéu. Le Real Madrid a pris le dessus et s'est créé les occasions de nous battre. En regardant les barrages contre Chelsea et Manchester City, je pense que le Paris Saint-Germain a été le plus proche d'éliminer le Real Madrid en termes de contrôle, de domination et de jeu », a lâché Mauricio Pochettino dans un entretien accordé à Marca. Si jamais le technicien argentin reste à la tête du PSG cet été, il aura l’occasion de se racheter l’an prochain. Sinon, cette élimination dramatique restera le dernier souvenir européen de son aventure à Paris

Articles liés