Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Tuchel justifie sa gestion du cas Di Maria !

Alors qu'Angel Di Maria traverse une mauvaise passe et serait particulièrement agacé de la gestion de la situation par Thomas Tuchel, le technicien allemand a réaffirmé sa confiance envers l'international argentin, justifiant notamment pourquoi il était resté sur le banc du PSG ces dernières semaines.

En fin de contrat l'été prochain, Angel Di Maria a peu à peu perdu sa place au sein du onze de départ de Thomas Tuchel ces dernières semaines. Remplacé prématurément contre Leipzig et n'étant même pas entré en jeu contre Manchester United, El Fideo serait agacé de sa situation actuelle, même s'il a récemment affirmé son souhait de poursuivre l'aventure au PSG « Je me sens bien ici et je fais de mon mieux. Je l’ai déjà dit mais j’aimerais finir ma carrière en Europe à Paris. Cependant, ça ne dépend pas que de moi mais aussi du club ». Reste à savoir si ce souhait est réciproque. Dans tous les cas, l'Argentin de 32 ans devrait être forcé à considérablement réduire son salaire s'il veut poursuivre l'aventure au PSG. Alors que l'ancien milieu du Real Madrid et Thomas Tuchel auraient eu une grosse discussion après sa sortie polémique contre Leipzig, le technicien allemand a réaffirmé toute la confiance qu'il possédait en Angel Di Maria

« Je ne vais jamais arrêter de croire en Angel »

Présent en conférence de presse après la victoire du PSG face à Lorient (2-0), Thomas Tuchel a ainsi tenu à prendre la défense d'Angel Di Maria, affirmant qu'il gardait une confiance totale en l'international argentin : « Il a perdu un peu sa simplicité. Ce n'est pas grave… On a changé de schéma contre Leipzig, Manchester, Basaksehir, Montpellier. On joue mieux avec cette structure. Rafinha est plus décisif à ce poste-là. Je ne vais jamais arrêter de croire en Angel. Il reste dans ma tête, dans mon cœur. Il manque un déclic pour lui encore. Peut-être que ce déclic arrivera lors du prochain match » a ainsi déclaré l'entraîneur du PSG, dans des propos relayés par Le Parisien.

Articles liés