Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Le message fort de Nicolas Batum sur le report des JO

Ce mardi, le CIO a décidé de reporter les JO de Tokyo à 2021. Selon Nicolas Batum, prendre une telle décision était tout simplement nécessaire. 

Le CIO n'avait pas le choix. C'est en tous les cas ce qu'a estimé Nicolas Batum. Alors que le coronavirus continue de faire de gros dégâts à travers le monde, le Comité International Olympique a annoncé, via un communiqué, qu'il reportait les Jeux Olympiques de Tokyo à 2021. Dans des propos rapportés par L'Equipe, Nicolas Batum a estimé que le CIO avait pris la bonne décision. 

«Ç'aurait été un bazar monstre, une catastrophe»

« J'ai déjà fait deux fois les JO. Je me rappelle mon excitation pour ma première. Si on m'avait annoncé ça si proche de l'événement, j'aurais été fou. Mais malheureusement, c'était la solution la plus sage. C'est triste pour tout le monde du sport. Car on parle de la plus belle compétition sportive, celle qui regroupe le monde entier, et réunit toutes les disciplines. J'avais parlé avec Evan (Fournier), Andrew (Albicy)... Tout le monde était chaud. Mais dans les circonstances actuelles, le sport est secondaire, il doit passer au second plan. Il était impossible d'être certain que tout soit réglé au mois d'août ou en septembre. Tous les gens impliqués, athlètes, fans, bénévoles auraient peut-être encore été en danger à ce moment-là. Pour les sportifs qui rêvent de ça et se préparaient depuis des années, c'est difficile, mais je vois pas quelle autre issue était possible. Comment allais-tu organiser la qualification des athlètes, organiser les TQO pour le basket par exemple ? Il y avait un problème d'équité, entre ceux qui peuvent ou pas s'entraîner en fonction des pays. Certaines fédérations avaient déjà décidé de boycotter si les Jeux étaient maintenus cet été. Ç'aurait été un bazar monstre, une catastrophe », a jugé le capitaine de l'équipe de France. 

Articles liés