Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Durant, Ivring... James Harden pourrait provoquer le «chaos» !

Ces derniers jours, la rumeur d'une arrivée de James Harden chez les Nets prend de l'ampleur. Mais pour Skip Bayless, ce serait une terrible nouvelle.

La saison des trades est lancée en NBA, et les Rockets devraient se retrouver au cœur des toutes les attentions. Et pour cause, après Russell Westbrook, c'est James Harden qui souhaiterait quitter la franchise texane qu'il estime incapable de rivaliser pour le titre. Il aurait ainsi refusé une prolongation avec à la clé un salaire annuel historique de 50M$, soit environ 42M€. Et parmi les franchises qui se seraient positionnés, les Nets semblent avoir une longueur d'avance. Il faut dire qu'à Brooklyn, James Harden formerait un trio explosif avec son ancien coéquipier Kevin Durant, et Kyrie Irving. Pour réaliser ce trade, les Nets impliquerait quatre joueurs dans le deal, à savoir Spencer Dinwiddie, Caris LeVert, Taurean Prince, et Jarrett Allen. Cela serait à coup sûr le mouvement le plus fou de la NBA cette année. Mais pour le journaliste Skip Bayless, ce serait complétement insensé. 

Harden aux Nets ? «Ce serait un désastre, le chaos»

« Déjà pour moi, Kyrie Irving et Kevin Durant sont comme des enfants de primaires… Allez, disons des meilleurs potes de fac, pour être gentil. Mais Kyrie et James Harden, je ne pouvais pas choisir pire combinaison. Kyrie veut avoir le contrôle du match et du ballon, c’est pour ça que c’est un bon fit avec KD – ils s’aiment mutuellement, ils sont prêts à faire des sacrifices l’un pour l’autre. Comme c’était le cas pour Harden et Westbrook, jusqu’au jour où Russ en a marre et demande son trade. Donc Harden ne veut pas rester seul à Houston et fait pareil, et maintenant il veut rejoindre KD comme au bon vieux temps du Thunder ! J’ai déjà choisi les Nets pour gagner à l’Est la saison prochaine avec LeVert, Dinwiddie et Allen. Donc je ne veux pas échanger ces trois joueurs, et certainement plus, dans un trade pour James Harden. Ce serait un désastre, le chaos », confie-t-il dans des propos rapportés par Parlons-Basket.

Articles liés