Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Ce message fort sur la comparaison entre LeBron James et Zion Williamson

Nommé aux commandes chez les Pelicans, Stan Van Gundy s’est confié sur sa nouvelle star, Zion Williamson, mettant notamment les choses au point sur les comparaisons avec LeBron James.

Phénomène du basket universitaire quand il était à Duke, Zion Williamson était très attendu en NBA. Drafté en premier par les Pelicans en 2019, celui qu’on annonce comme le futur LeBron James avait donc énormément de pression en débarquant à La Nouvelle-Orléans. Toutefois, pour sa première saison au plus haut niveau, le joueur de 20 ans a toutefois été trahi par son physique, qui est pourtant l’une de ses principales qualités. Souvent absent, Zion Williamson va donc devoir revenir au top la saison prochaine, avec désormais Stan Van Gundy comme entraîneur. Ce dernier n’a d’ailleurs pas tardé à se prononcer sur son joueur.

Zion Williamson vraiment le futur LeBron James ?

Dans des propos rapportés par Parlons Basket, Stan Van Gundy s’est confié sur Zion Williamson et notamment les comparaisons faites avec LeBron James et Charles Barkley. A a ce sujet, le nouvel homme fort des Pelicans a été clair, lâchant : « Je ne suis pas sûr que quelqu’un ait été comme lui. Il est unique. Cet alliage de taille, de rapidité et de puissance explosive, il n’a jamais vraiment existé. Les gens essayaient de faire la comparaison avec LeBron ou avec Charles Barkley, et c’est probablement le plus proche que vous pourrez obtenir. Mais il est unique. Il n’est pas vraiment comme ça. LeBron a toujours été un ball-handler en premier lieu, un meneur de jeu, un meneur-ailier, ou ce que vous voulez. Barkley était peut-être une analogie plus proche de Zion. Ce que tout le monde remarque, c’est son grand corps et sa grande capacité à sauter, mais il a aussi un incroyable premier pas offensif et joue le jeu de manière très désintéressée. Il prend des décisions rapides, la balle quitte sa main rapidement, pour que les autres gars puissent prendre plaisir à jouer avec lui. Ce n’est pas un gars qui garde la balle ».

Articles liés