Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Le vibrant hommage de Thierry Henry à Tony Parker !

Ami proche de Tony Parker, Thierry Henry a salué la grande carrière du MVP des finales NBA 2007, qui a annoncé son départ à la retraite lundi.

A 37 ans et après avoir échoué à se qualifier avec les Charlotte Hornets pour les play-offs pour la première fois et dernière fois de sa carrière, Tony Parker a annoncé lundi qu’il mettait un terme à sa carrière. L’ancien meneur de jeu des San Antonio Spurs, avec qui il a disputé systématiquement les play-offs durant dix-sept ans en NBA, a reçu des vibrants hommages venus de la planète sport, comme Teddy Riner. Un autre de ses compatriotes, Thierry Henry, a tenu saluer l’immense carrière de son ami, Tony Parker.

« Tony est un monument du basket »

« Maintenant, je vais retirer mon chapeau d'ami et me mettre en fan de basket que je suis. Et là, on va quand même parler du plus grand joueur de l'histoire du basket français. Les gens peuvent raconter ce qu'ils veulent, on va quand même parler de l'un des meilleurs meneurs de jeu en NBA ! Ce que les Spurs ont réussi à faire, ce que les trois (Parker, Duncan, Ginobili) ont réussi à faire, avec Tony en meneur de jeu, qui a orchestré le jeu d'une équipe reconnue en NBA comme l'une des meilleures au niveau de l'académie du jeu, être aux commandes du Spurs Basketball, rester dans les règles de l'art du système qui a été appelé, ne pas jouer pour sa poire, donner la balle à Tim quand il fallait, c'est juste remarquable.Avant Tony, on a eu des joueurs français en NBA, mais on a longtemps pensé que c'était impossible. Lui, en 2007, il est quand même champion NBA contre les Cavs de LeBron James, 4-0, MVP des Finals. C'est n'importe quoi ! C'est quelque chose d'extraordinaire. Il faut être fier quand on a un sportif de cette trempe-là. Tony est un monument du basket, et pas seulement du basket français. Il est quatre fois champion NBA, six fois All-Star, il va avoir son maillot retiré dans la salle des Spurs, il va être au Hall of Fame ! Non mais franchement, c'est n'importe quoi ce qu'il a fait, ça n'existe pas ! Il faut parfois savoir être chauvin et être content que ce joueur-là soit français. Soyons contents, soyons joyeux ! Le plus important, c'est le cerveau. Tony voyait avant les autres, Tony faisait tout plus vite que les autres. Et puis, il avait cette foi, cette volonté, ce que les Anglais appellent the will. À un moment donné, Tony, c'était le mec qui mettait le plus de points dans la raquette et le type, il fait 1,20 m ! », a déclaré Thierry Henry sur Tony Parker, dans des propos rapportés par L’Equipe.

Articles liés