Basket
Après le carton contre les Warriors, les Celtics sont aux anges !

Auteurs d’un match plein contre les Warriors, les Celtics ont raflé le game 1 au Chase Center. Une performance énorme qui les met sur orbite dans ces finales NBA. Après la rencontre, Jayson Tatum, l’arrière de Boston, et Ime Udoka, le coach, sont revenus sur cette grosse prestation.

Le premier match de ces finales NBA était très attendu. Après avoir gagné les deux dernières séries en 7 rencontres, Boston pouvait accuser un petit retard physique sur les Warriors. Et le début de match a confirmé cette impression. Face à un Stephen Curry taille patron auteur de 21 points dans le premier quart-temps, les Celtics ont eu beaucoup de mal mais n’ont jamais été largués. Et dans le dernier quart-temps, l’adresse à longue distance de Boston a eu raison de Golden State. Al Horford, Marcus Smart et Jaylen Brown ont épaté, au contraire de Jayson Tatum. Très imprécis, le MVP des finales de conférence n’a inscrit que de 12 petits points. Pour ne pas plomber son équipe, Tatum s’est mué en passeur et a délivré 13 offrandes. Une qualité nouvelle qui a émergé depuis la prise de fonction d’Ime Udoka à Boston. « C'était son message depuis le premier jour. On a regardé beaucoup de vidéos, pour voir où je pouvais progresser, et c'était un aspect majeur. Il a fait du super boulot en me posant ce challenge », confie le joueur de 24 ans dans des propos relayés par L’Equipe. Même si Jayson Tatum doit actuellement célébrer la victoire des siens, il aura l’occasion de travailler son shoot d’ici dimanche afin de contribuer davantage au scoring, sous peine de se faire surprendre par les Warriors

« Je ne m'attends pas à shooter encore aussi mal, mais si ça veut dire qu'on gagne, je prends »

En attendant, les Boston Celtics analysent… et savourent ! Après la rencontre, Jayson Tatum n’a pas eu peur d’employer des mots forts. « L'extase ! 40 points dans le dernier quart ? Jaylen Brown a assuré, Al (Horford), Derrick White, Payton (Pritchard)... ils ont rentré de gros tirs, cruciaux. Et on a gagné ! J'ai été mauvais au tir, donc j'ai essayé de faire autre chose. On est en finale... Tout ce que je voulais, c'était la victoire. Je ne m'attends pas à shooter encore aussi mal, mais si ça veut dire qu'on gagne, je prends », a lâché l’arrière de Boston, relayé par L'Équipe. Pour sa première saison sur le banc des Celtics, Ime Udoka s’est satisfait de ce premier match : « Cela nous apporte de la confiance. On ne jouait pas du tout notre meilleur basket. Mais à la fin du premier quart, 32-28. À la mi-temps, toujours que 4 points de retard... Or on n'avait pas bien joué du tout. On savait qu'ils ont toujours un gros troisième quart, donc là on est à 92-80. Derrière, on fait un énorme dernier quart (40-16). Connaissant notre défense, il fallait juste faire disparaître la nervosité de ce premier match de finale (aucun joueur de Boston n'en avait disputé, contre 123 en cumulé pour ceux de Golden State), et c'est ce qu'on a observé à la fin ». Et bien entendu, Udoka n’a pas manqué d’envoyer un petit message à Jayson Tatum : « On ne s'attend pas à ce que Jayson tire aussi mal à nouveau. Cela pouvait être la défense qu'il a affrontée aussi, de la « box », quelques zones... Mais cela a prouvé qui nous sommes, c'est-à-dire une équipe. On a vu Brooklyn se focaliser autour de Kevin Durant, Milwaukee avec Giannis Antetokounmpo, Miami avec Jimmy Butler... Nous, on tire notre fierté de pouvoir répondre des deux côtés du terrain tous ensemble ».

Articles liés