Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Giannis Antetokounmpo raconte son incroyable geste lors du Game 4 !

L'équipe de Milwaukee est revenue à deux victoires partout après sa victoire contre Phoenix dans le Game 4 (109-103). À la fin de la rencontre, Giannis Antetokounmpo a réalisé une action défensive spectaculaire.

Milwaukee n'a rien lâché. Pour leur deuxième match à la maison dans les finales NBA, les Bucks l'ont de nouveau emporté face à Phoenix (109-103). Rien n'était pourtant facile pour les coéquipiers de Giannis Antetokounmpo, bousculés en début de rencontre. Dans un match ou le Grec était moins spectaculaire offensivement (26 points, 14 rebonds, 8 passes), c'est son fidèle lieutenant Khris Middleton qui a pris les rênes, avec 40 points marqués. Pour autant, c'est bien Giannis qui fut l'auteur de l'action de la soirée. Dans la dernière minute du match, The Greek Freak a réalisé un incroyable contre sur Deandre Ayton

« Il faut savoir prendre des risques »

En conférence de presse d'après-match, Giannis Antetokounmpo a raconté cette action décisive en fin de rencontre : « C’était juste une action d’effort. Je pensais que j’allais me faire dunker dessus, pour être honnête. Sur la fin, il faut faire tout ce qu’on peut pour gagner, se mettre en position pour l’emporter. J’ai vu l’action arriver et que Devin Booker allait lancer le lob, donc il fallait que je saute pour être là à temps. Quand je l’ai vu avec la balle dans la main, il était trop loin pour un layup, donc je savais qu’il allait envoyer un lob. Je m’étais tellement avancé. Il faut savoir prendre des risques et le sentir. Je savais qu’il partait au cercle dans mon dos et que le seul moyen de l’arrêter, c’était de sauter vers lui et de couvrir cet angle qu’il avait pour marquer. J’étais en retard. Si j’avais été de l’autre côté, c’était un dunk. Je n’ai pas sauté pour contrer le ballon, j’ai sauté vers le cercle, et c’est ce qui m’a mis en position de contrer. S’il shoote avec la planche, c’est probablement un goaltending mais il a essayé de dunker, donc j’étais là avant lui. »

Articles liés