Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Masters, forfait... Cette explication sur Federer, Nadal et Djokovic !

Le Masters 1000 de Miami se joue sans Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic. Interrogé sur le forfait des membres du Big 3, Diego Schwartzman a donné son explication. 

Rafael Nadal, Novak Djokovic et Roger Federer ont décidé de ne pas se présenter au Masters 1000 de Miami. Une nouvelle qui arrange les affaires de Stefanos Tsitsipas. En effet, le prodige grec a reconnu que l'absence du Big 3 était une très bonne nouvelle pour lui et qu'il voulait en profiter pour remporter son premier Masters 1000« L'absence du Big 3 à Miami ? Je ne vais pas mentir, c’est une magnifique opportunité. Même si je suis parmi les meilleurs au monde, je ne me sens pas vraiment comme l’un des favoris pour le titre car il y a beaucoup de joueurs qui réussissent très bien. Je pense que j’ai de bonnes perspectives pour signer un bon résultat. Je veux continuer à ajouter des points au classement. L’un de mes grands objectifs est de gagner un Masters 1000. Je sens que je me rapproche de plus en plus de l’atteindre. Je le désire ardemment et je travaille dur pour générer plus d’opportunités pour y parvenir », a confié Stefanos Tsitsipas. En plus du numéro 5 mondial (classement ATP), Diego Schwartzman (9ème) s'est également prononcé sur l'absence de Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic. 

«La dévaluation économique fait hésiter beaucoup de joueurs à venir»

Plutôt que de se réjouir du forfait de Roger Federer, Rafael Nadal et de Novak Djokovic, Diego Schartzman a tenté de l'expliquer. Et selon l'Argentin, les membres du Big 3 pourraient avoir fait l'impasse sur le Masters 1000 de Miami parce que le déplacement en Floride n'était pas suffisamment rentable pour eux. « Je pense que beaucoup de joueurs déclarent forfait car parfois les tournées sont très longues et compliquées. Les bulles dans lesquelles nous entrons n’ont aucune flexibilité : il y a des joueurs qui choisissent de se reposer et de ne pas venir, restant à la maison pendant un certain temps, et plus encore avec la question de 50% des points de classement (retirés sur les tournois de 2019). Tout est un peu compliqué, avec la dévaluation économique qui fait hésiter beaucoup de joueurs à venir. Pour beaucoup il est difficile de se rendre aux États‐Unis et puis repartir en Europe », a estimé Diego Schwartzman dans des propos rapportés par We Love Tennis

Articles liés