Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Après Trinh-Duc, un autre recalé commente le choix de Saint-André !

Passage obligé avant la compétition, la sélection définitive de PSA pour la Coupe du Monde a fait cinq déçus dont le deuxième ligne Sébastien Vahaamahina.

Ce mondial, Sébastien Vahaamahina aurait aimé le disputer. À 23 ans, le deuxième ligne de Clermont a finalement fait partie des cinq exclus de la liste de Saint-André avec Xavier Chiocci (RC Toulon), Rémi Lamérat (Castres Olympique), Loann Goujon (Union Bordeaux-Bègles) et François Trinh-Duc (Montpellier Hérault Rugby). Déçu, le Clermontois a toutefois reçu les éloges de son sélectionneur dimanche lors de la conférence de presse où PSA a expliqué ses choix : « Quand on voit la détresse de Sébastien ce dimanche matin, on sent clairement que sa détermination était très forte. C'est encore un jeune joueur avec, lui aussi, un potentiel énorme. Sa maturation va arriver dans les dix-huit prochains mois ». Des compliments qui ne sauraient effacer la déception ressentie par Vahaamahina qui s’est exprimé ce mercredi dans l’Equipe.

« JUSQU’AU BOUT J’Y AI CRU »

« Surpris, je ne sais pas. Mais très déçu. J'espérais plutôt une bonne nouvelle. Samedi soir, je me suis vite endormi, j'ai bien dormi. Lorsque Philippe m'a appelé dimanche, j'attendais qu'il me dise le contraire, que j'allais à la Coupe du monde. Jusqu'au bout, j'y ai cru. J'ai tout donné sur la préparation, j'ai fait mon maximum Je ne crois pas que j'aurais pu faire plus. Si j'ai la chance d'être rappelé, ça voudra dire qu'un coéquipier a eu un pépin, alors... Pour l'équipe de France, j'attends mon tour, désormais. On me répète que je suis un jeune joueur, c'est gentil, mais j'en ai un peu marre de ça. J'aurais tellement voulu faire ce Mondial » a déploré le deuxième ligne de l’ASM.

Articles liés