Accès direct au contenu

  1. 18h15 Mercato - PSG : Au coeur des rumeurs de transfert, Neymar est interpellé par Dani Alves
  2. 18h10 Mercato - OM : Longoria lâche l'affaire pour ce successeur de Kamara
  3. 18h00 Mercato - PSG : Le Barça prévient le Qatar pour le gros coup Cristiano Ronaldo
  4. 17h45 Mercato : PSG, Barcelone... Nouveau rebondissement pour le transfert de Frenkie De Jong
  5. 17h30 Girondins de Bordeaux : Lopez se défend après la chute du club et contre-attaque
Rugby

Rugby - Lénaïg Corson : «On a vraiment envie de gagner ce 6 Nations»

Incontournable personnalité du rugby féminin français, Lénaïg Corson se montre très ambitieuse à l’abord du Tournoi des 6 Nations. Après le sacre des garçons, les filles veulent elles-aussi marquer les esprits. Et l’ambassadrice de GMF pourrait être le « petit plus » pour y parvenir. Interview.

A l’aube du prochain Tournoi des 6 Nations, dans quel état d’esprit êtes-vous. Impatiente ?
Oui, très impatiente. C’est une compétition qu’on attend toutes. Encore plus après le report de la Coupe du monde 2021. Et avec un groupe composé de joueuses expérimentées, qui ont participé à la Coupe du monde 2014, de nouvelles, qui apportent beaucoup de fraîcheur, j’ai le sentiment qu’il y a un véritable équilibre, si précieux pour une équipe. Et puis il y a surtout l’envie de gagner, toutes ensemble. On a vraiment envie de gagner ce Tournoi.

« Pour décrocher les étoiles, il faut trouver une osmose de groupe »

Pour cela, il va falloir franchir quelques obstacles car il y a de la concurrence sur votre chemin…
On sait qu’en face, il y a des équipes performantes. Je pense à l’Angleterre, avec un groupe très rôdé, impressionnante dans le contenu face à tous ses adversaires. Nous n’avons pas joué à l’automne donc il va y avoir un gros enjeu. J’espère que nous allons monter crescendo, match après match, avec l’espoir de s’offrir une belle finale contre l’Angleterre, pour le dernier match. Ce sont les meilleures, il faudra les battre.
 
Vous êtes l’une des plus chevronnées du groupe France. Qu’allez-vous apporter de « plus » pour ce Tournoi ?
Avec l’expérience, je me rends bien compte que travailler très dur, enchaîner les séances de musculation et d’entraînements intensifs, c’est bien. Mais je pense aussi que pour décrocher les étoiles, il faut trouver une osmose de groupe. Ce petit truc collectif qui permet de se transcender ensemble pour le maillot bleu. C’est ce qui fait que les équipes gagnent, quand il y a une vraie synergie. C’est aux plus anciennes de veiller à cette union. De faire en sorte que l’objectif commun prime par-dessus tout. J’ai envie d’apporter cela aux plus jeunes. Un rôle un peu particulier pour moi car je n’ai pas été là dans les rassemblements précédents. Mais je suis pleine d’envie et de confiance envers ce groupe qui peut faire de belles, de très belles choses.
 
Le programme du Tournoi des 6 Nations
27 mars : France – Italie
2 avril : France – Irlande
30 avril : France – Angleterre

Articles liés