Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Hamilton, Verstappen… L'annonce forte de Mercedes sur la FIA après le GP d’Abu Dhabi !

Alors que la dernière course de la saison à Abu Dhabi a suscité plusieurs polémiques, Mercedes réfute l’idée d’un complot orchestré par la FIA afin de scénariser la Formule 1.

À Abu Dhabi, Lewis Hamilton et Max Verstappen se disputaient le titre le 12 décembre dernier lors de la dernière course de la saison. Le pilote Red Bull est parvenu à prendre le dessus sur son concurrent de chez Mercedes, lui permettant de remporter son premier titre mondial. Mais ce Grand Prix n’a pas échappé aux polémiques, notamment après l’intervention de la voiture de sécurité permettant à Verstappen de dépasser le Britannique lors du dernier tour. Au moment de revenir sur ce fait contreversé, Toto Wolff a écarté l’idée d’une manoeuvre organisée par la FIA afin d’accentuer la dramaturgie de la Formule 1, qui a connu un sursaut d’intérêt de la part du grand public après l’arrivée de la série Drive to Survive sur Netflix

« Je ne peux pas imaginer qu’il y ait de telles pressions sur le directeur de course » 

Le patron de Mercedes est en effet persuadé que la Formule 1 n’a « aucun intérêt à s’immiscer dans la course juste pour le facteur divertissement », comme il l’explique dans des propos relayés par Nextgen-Auto : « Je ne voudrais jamais dire de telles choses dans les médias et je ne dirais jamais de telles choses parce qu’à la fin, nous proposons du divertissement mais le divertissement doit suivre le sport et non l’inverse. Les règles sont les règles, la constance de l’application des règles est importante et aucune prise de décision ne devrait jamais être contraire aux règles juste pour pimenter l’action. Nous aimons Netflix et Drive to Survive. Stefano Domenicali fait un travail phénoménal pour la commercialisation du sport et, en tant que vrai compétiteur, n’aurait aucun intérêt à interférer dans la course juste pour le facteur de divertissement. Donc, je ne peux pas imaginer qu’il y ait de telles pressions sur le directeur de course. Dans tous les cas, nous sommes crédibles en tant que sport parce que c’est du sport et ce n’est pas du catch. »

Articles liés