Formule 1
F1 : les 5 moments marquants de la carrière de Fernando Alonso

À 41 ans et un an après avoir fait son retour, Fernando Alonso reste un des pilotes emblématiques de la Formule 1, au même titre que Lewis Hamilton ou Sebastian Vettel. Alors que ce dernier a annoncé la fin de sa carrière, l’Espagnol le remplacera chez Aston Martin la saison prochaine. L’occasion de faire un retour sur les faits marquants de sa carrière.

Coup de tonnerre en Formule 1. Quelques jours après que Sebastian Vettel a annoncé la fin de sa carrière à l’issue de la saison, Aston Martin n’a pas tardé à trouver son remplaçant. En effet, l’écurie vient d’officialiser l’arrivée de Fernando Alonso l’année prochaine, qui évoluera aux côtés de Lance Stroll. « L'ensemble de l'entreprise est très enthousiaste à l'idée d'apporter à l'équipe l'incroyable expérience de Fernando, son rythme et son sens de la course. Le recrutement d'un talent spécial tel que Fernando est une déclaration d'intention claire de la part d'une organisation qui s'est engagée à développer une équipe de Formule 1 gagnante », a déclaré Aston Martin via un communiqué publié ce lundi. L’écurie britannique s’offre un pilote d’expérience et toujours performant, plus de 20 ans après ses débuts en Formule 1.

Premier Espagnol à remporter une course en Formule 1

Car Alonso est arrivé en 2001, il y a maintenant 21 ans. Après un début de carrière un peu compliqué chez Minardi, il rejoint Renault en 2002, d’abord en tant que remplaçant. Il est titularisé l’année d’après aux côtés de Jarno Trulli. Un choix que l’écurie ne va pas regretter. Après sa première pole position en Malaisie, suivie d’un podium, il réitère cette performance à Budapest, mais avec cette fois-ci la victoire à la clé. Il devient ainsi le premier Espagnol de l’histoire à remporter une course en Formule 1. À ce moment-là, il est également le plus jeune pilote à sortir vainqueur d’un Grand Prix, à 22 ans et 26 jours.

2005, la consécration

Alonso est un briseur de record. Après une lutte acharnée avec Kimi Räikkönen, alors chez McLaren, tout au long de la saison, l’Espagnol est sacré champion du Monde. Il est alors le plus jeune pilote à réaliser cette performance, à l’âge de 24 ans, 1 mois et 27 jours (depuis battu par Hamilton et Vettel notamment). Une véritable consécration pour lui, alors que Michael Schumacher était encore en Formule 1 : « j'ai toujours rêvé d'être champion. Mais le faire, alors que Michael court toujours... », avait-il confié. Il enchaînera par un deuxième titre consécutif l’année d’après.

Trois points de retard sur Vettel

En 2010, Fernando Alonso rejoint Ferrari. Malgré une voiture moins performante, il parvient à pousser Sebastian Vettel, alors chez Red Bull, dans ses retranchements en 2012. Alors qu’il comptait 13 points de retard sur l’Allemand avant le dernier Grand Prix de la saison, le pilote espagnol termine deuxième à São Paulo, au Brésil. Une performance qui le laissera à trois petites longueurs de Vettel au classement général. Malgré la déception, il a acquis « le respect de nombreuses personnes cette année. Cela restera une grande saison avec des courses proches de la perfection », comme il l’avait confié à l’issue de la course.

L’exploit de Barcelone

Il est toujours important pour un pilote de remporté un Grand Prix dans son pays, ce qu’a fait Alonso à Barcelone en 2013. Toujours chez Ferrari, il s’élance de la 5e place sur la grille et parvient à remporter la course. Une performance, car personne n’avait réussi à l’emporter en Catalogne sans partir de la première ligne. Seule exception à cette règle : Michael Schumacher, en 1996, et donc Alonso. Ce dernier avait d’ailleurs prévenu : « cette course je la veux. Et je vais la gagner. »

Le retour en Formule 1

À 40 ans et après deux ans à évoluer en IndyCar et en WEC notamment, Alonso fait son retour en Formule 1 en 2021. Il rejoint Alpine chez qui il réalise quelques performances notoires, notamment face à Hamilton lors du Grand Prix de Hongrie. Le départ chaotique entraînant l’abandon de nombreux pilotes permet à Esteban Ocon, son coéquipier, d’être premier de la course. Alors que Lewis Hamilton pousse derrière lui, Alonso parvient à le retenir pendant de longues minutes, livrant une bataille spectaculaire. Si le Britannique finira par passer, il aura été retardé assez de temps pour permettre au pilote de Français de remporter la première victoire de sa carrière en Formule 1, bien aidé par Fernando Alonso.

Articles liés