Formule 1
F1 - GP de Hongrie : Ça chauffe entre Ocon et Alonso

Alors qu'ils s’élançaient de la 5e et 6e positon sur la grille dimanche, Esteban Ocon et Fernando Alonso n’ont pas pu faire mieux que de terminer à la 8e et 9e position à l’issue du Grand Prix de Hongrie. Si le Français a remis en cause la stratégie d’Alpine, l’Espagnol quant à lui a également regretté une défense peut-être trop agressive de son coéquipier.

Alpine peut avoir des regrets. Plein d’espoir après la séance de qualification, qui a permis à Esteban Ocon de partir de la 5e position sur la grille et Fernando Alonso de la 6e place, les pilotes de l’écurie française ont finalement terminé respectivement 9e et 8e à l’issue du Grand Prix de Hongrie. Cela reste un bon résultat, puisqu'ils sont dans les points, mais on pouvait espérer plus après les séances de qualification. Ocon et Alonso se sont d’ailleurs livrés un duel en piste à plusieurs reprises ce dimanche, notamment dès le départ de la course, mais également après la sortie des stands du Français. Ce dernier s’est montré très agressif en défense, ce qu’a un peu regretté son coéquipier.

« Je n'ai pas vraiment de commentaire à faire »

« Oui, il était un peu extrême », a confié Alonso à ce sujet après la course. « Forcément, j'ai levé le pied (au départ) et il ne s'est rien passé. Il s'agit sûrement d'une opportunité manquée. Au départ, j'ai pris un bon envol, mais comme je l'ai dit, je n'ai pas vraiment de commentaire à faire. » Pris dans leur duel, les deux pilotes d’Alpine n’ont pas pu empêcher Daniel Ricciardo de les doubler après leur arrêt au stand. Mais d’après l’Espagnol, « Daniel était évidemment sur une stratégie différente, donc ce n'était pas trop inquiétant à ce moment-là. Ce n'était pas un problème trop important. »

Alonso agacé par Ocon

Malgré tout, Alonso a tenu à dédramatiser la situation. D’après lui, les deux hommes n’ont pas besoin de s’expliquer : « comme je l'ai dit, nous essayons toujours d'être durs en course mais en laissant toujours 1% de marge pour ne pas avoir d'incidents. Nous n'en avons jamais eu et nous n'en aurons jamais », a-t-il déclaré. Le pilote espagnol a tout de même reconnu qu’il avait été agacé par cette situation lors de la course. « Bien sûr, bien sûr. On est un peu surpris par cette défense. Mais comme je l'ai dit, je fais parfois la même chose, il fait parfois la même chose ou n'importe quelle autre équipe. C'est comme ça. »

« Nous avions probablement des attentes plus élevées »

Enfin, si Ocon a remis la faute sur la stratégie de l’équipe, Alonso de son côté pense que « nous étions trop lents. C'est le problème. Je ne pense pas qu'une stratégie à un arrêt était pire – ou nettement pire – que deux arrêts, mais notre rythme n'était pas aussi bon aujourd'hui qu'hier. Je ne sais pas si c'était dû aux conditions, au vent ou à la température. Nous semblions être en difficulté avec les deux composés. Dans l'ensemble, je pense que nous devons être fiers et satisfaits d'avoir marqué autant de points que McLaren. Nous avions probablement des attentes plus élevées en partant cinquième et sixième. »

Articles liés