Formule 1
F1 - GP de Hongrie : Verstappen a failli tout perdre

Alors qu’il partait de la 10e position sur la ligne de départ, Max Verstappen est parvenu à remonter et à remporter le Grand Prix de Hongrie ce dimanche. Le Néerlandais a pu profiter d’une nouvelle erreur stratégique de Ferrari, mais aurait également pu ne pas finir la course. Christian Horner a révélé que si ses problèmes de moteur n’avaient pas eu lieu samedi, son pilote aurait été contraint d’abandonner au bout de trois tours de course.

Red Bull peut s’estimer heureux. Alors que Sergio Perez et Max Verstappen partaient respectivement de la 11e et 10e position sur la grille, le premier a terminé à la 5e place du Grand Prix de Hongrie. Le second quant à lui est parvenu à remonter jusqu’à la première place et à remporter la course, devant les deux Mercedes de Lewis Hamilton (2e) et George Russell (3e). Une issue favorable pour Red Bull donc, qui aurait pu tout perdre ce week-end. En effet, comme l’a confié Christian Horner, si les problèmes de moteur rencontrés par son pilote néerlandais n’avaient pas eu lieu lors des qualifications, ils auraient pu le contraindre d’abandonner dès les premiers tours de la course.

« Il se serait cassé au bout de 3 tours »

« Nous avons changé le moteur car il y a un composant qui s’est cassé dans la voiture de Max samedi », a expliqué le patron de Red Bull. « Heureusement, avec le recul, nous sommes reconnaissants qu’il se soit cassé en qualifications car sinon ce n’était pas qu’une perte de puissance pour lui, mais il se serait cassé au bout de 3 tours de plus en début de course. Si nous avions fait 3 tours de moins en Libres ou en Qualifs, cela aurait été cuit, nous n’aurions rien vu à temps ! Nous avons choisi de changer l’ensemble de l’unité de puissance plutôt que d’essayer de réparer juste la pièce défaillante. Et par précaution, nous avons également changé celui de Checo. »

« Nous avons eu un problème d’embrayage »

Mais ce n’est pas le seul problème rencontré par Verstappen ce week-end. Pendant la course, il a également eu des difficultés avec l’embrayage de sa voiture : « nous avons eu un problème d’embrayage au début de la course sur la voiture de Max, un problème qu’il gérait. Les températures devenaient un peu incontrôlables. C’est pourquoi nous l’avons retenu pendant un certain temps derrière Carlos Sainz, en particulier après le premier arrêt », a confié Christian Horner. « Mais par la suite, une fois que nous l’avons relâché et que nous avons maîtrisé le problème d’embrayage, il avait un rythme effréné. Malheureusement cela lui a joué des tours à un moment avec ce 360° sans conséquence. »

« C’est au-delà de toutes nos attentes »

Le patron de Red Bull s’est également félicité du résultat de son équipe, une issue totalement inattendue au vu de la position de ses pilotes au départ de la course. « Sur ce circuit, notre analyse d’avant-course montrait que si tout se passait bien, les cinquième et sixième places pourraient être réalisables. Donc, gagner à partir de la 10e place sur la grille, sans safety car ou pluie pour tout chambouler, c’est au-delà de toutes nos attentes. » Grâce à sa victoire, Max Verstappen a désormais 80 points d’avance sur Charles Leclerc. Pour ce qui est du classement constructeur, Red Bull compte 97 longueurs d’avance sur Ferrari, deuxième.

Articles liés