Accès direct au contenu

Foot - Mercato - RC Lens

Mercato - RC Lens : Les 3 choses qui peuvent encore sauver le club…

La situation économique du RC Lens est très délicate. Le club nordiste attend toujours les 4M d’euros de son actionnaire majoritaire, Hafiz Mammadov. Depuis des semaines…

Le retour en Ligue 1 du RC Lens devait être une grande fête. Mais c’est tout le contraire. Et le principal problème n’est pas sportif, loin de là. Lens a remporté ses deux derniers matchs de championnat. Le problème, c’est que l’actionnaire majoritaire du club, Hafiz Mammadov, peine à tenir ses engagements. Hafiz Mammadov, a racheté le club en juin 2013. Lens était alors en Ligue 2 et en situation financière périlleuse. L’homme d’affaire a renfloué les caisses du RC Lens la saison dernière. Il a remis le club à flot. Mais cet été, Hafiz Mammadov n’a pas tenu ses engagements. Lens était interdit de recrutement tant que Mammadov n’avait pas versé 4M d’euros. Ce même Mammadov est également censé faire un chèque de 14 millions au RC Lens mi-janvier 2015...

UN CHÈQUE, ENFIN, DE MAMMADOV

Hafiz Mammadov promet depuis plusieurs semaines de tenir ses engagements. Ce n’est pas le cas pour l’instant. Mais la situation peut évoluer. Toutefois, La Voix du Nord expliquait au mois d’août que le propriétaire du club, Hafiz Mammadov, aurait de graves difficultés financières. Ses affaires ne seraient pas au beau fixe en Azerbaïdjan. Mammadov n’arrive pas à rembourser certains de ses crédits dans son pays… Inquiétant.

DE NOUVEAUX INVESTISSEURS

Président du RC Lens entre 1988 et juillet 2012, Gervais Martel est revenu aux manettes du club en juillet 2013 dans le sillage de Mammadov. C’est le président historique du RC Lens qui est allé chercher Mammadov. Une des solutions pour le RC Lens serait de trouver de nouveaux investisseurs pour racheter le club ou du moins pour renflouer les caisses…

CHANGER LA DIRECTION DU CLUB ?

À en croire le média azéri Sport Info, Hafiz Mammadov va prochainement prendre des mesures drastiques pour mettre fin à la cacophonie qui règne à Lens depuis de nombreuses semaines. Gervais Martel, serait notamment sur la sellette. Mais qu’est ce que ça va changer ? Un autre président est-il en mesure de convaincre davantage la DNCG ? Peu probable. « Regardez Lens : pour moi, c’est le cas du Mans il y a deux ans. Lens ira-t-il au bout de la saison ? Je ne le crois pas, malheureusement. Les faits nous ont toujours donné raison », a déclaré Richard Olivier, le président de la DNCG courant août. Vraiment inquiétante la situation du RC Lens...

Articles liés