Mercato - OM : Longoria a bien géré le départ de Steve Mandanda
Guillaume de Saint Sauveur

S’il n’a pas pu faire ses adieux aux supporters marseillais, Steve Mandanda aura l’occasion de se rattraper dimanche. Désormais au Stade Rennais, les Bretons se déplaceront sur la pelouse de l’OM dimanche, pour le compte de la huitième journée de Ligue 1. Un départ qui ne semble pas avoir perturbé le vestiaire, à en croire les paroles de Pape Gueye et Igor Tudor.

Le match de dimanche sera chargé en émotion pour l’OM. Alors que les Marseillais recevront le Stade Rennais, cette rencontre marquera également le retour de Steve Mandanda à l’Orange Vélodrome. Malgré un contrat allant jusqu’en 2024, le gardien aux 613 matchs avec Marseille avait décidé de s’en aller, au terme d’une saison qu’il avait suivi la plupart du temps depuis le banc de touche.

« Dire que je n'y pense pas, ce serait mentir »

Comme il l’a reconnu lui-même en conférence de jeudi, ce match sera spécial pour lui : « Dire que je n'y pense pas, ce serait mentir, maintenant, chaque chose en son temps. Je suis focalisé sur Fenerbahçe avant ce retour particulier pour moi. » Même si Jorge Sampaoli lui avait refait confiance en fin de saison, Steve Mandanda ne voulait pas revivre une saison en étant mis en concurrence.

« Je suis très content de l'avoir dans le vestiaire »

Une situation dont a forcément profité Pau Lopez. Ce dernier est désormais le numéro 1 indiscutable dans la hiérarchie des gardiens. Igor Tudor n’a pas tari d'éloges au moment d’évoquer son joueur. « C'est quelqu'un de très important. Il a des valeurs. Je suis très content de l'avoir dans le vestiaire », a-t-il confié ce vendredi en conférence de presse.

« Peu importe qui jouait, on savait qu’ils seraient au niveau »

Interrogé sur le sujet, Pape Gueye a comparé les deux gardiens : « Ce sont deux énormes gardiens. Ils ont des qualités différentes, mais on était contents de les avoir les deux. Au niveau du jeu et des conseils, ce sont de très bons gardiens. Peu importe qui jouait, on savait qu’ils seraient au niveau. C’était le plus important. »

Articles liés