Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Un séisme provoqué par le départ de Lionel Messi ?

Bientôt libre, Lionel Messi n’est pas à l’abri de quitter le FC Barcelone à l’issue de la saison, un départ qui pourrait avoir de très lourdes conséquences sur l’avenir du club culé comme l’explique Marc Ciria, économiste catalan.  

Libre à l’issue de la saison, Lionel Messi n’a toujours pas pris de décision définitive pour son avenir. Alors qu’il désirait changer d’air l’été dernier, l’international argentin songerait finalement à prolonger son séjour en Catalogne si l’on en croit les derniers échos de la presse espagnole. Le retour de Joan Laporta pèserait énormément dans la réflexion de Lionel Messi, tout comme son entente avec Ronald Koeman, qui a également fait une place importante aux jeunes de la Masia dans son groupe, un élément majeur aux yeux de la Pulga. Joan Laporta, qui fait de la prolongation de Messi une priorité, est donc sur la bonne voie pour sécuriser l’avenir de sa tête de gondole, et ce malgré l’intérêt du PSG et de Manchester City. Sur le plan sportif, les Blaugrana frapperaient un grand coup s’ils parvenaient à leurs fins, tant le départ de Messi leur serait préjudiciable, mais le Barça aurait peut-être plus à perdre sur le plan économique si l’Argentin décidait d’aller voir ailleurs.

« La prolongation de Messi est essentielle »

Malgré ses émoluments colossaux en Catalogne, Lionel Messi a joué un rôle majeur dans le développement de la marque FC Barcelone à travers le monde depuis son éclosion. En début d’année, lorsque le quotidien El Mundo avait révélé que l’attaquant de 33 ans allait gagner 555M€ entre 2017 et 2021 grâce à se dernière prolongation, l’économiste Marc Ciria était monté au créneau pour indiquer que Messi était bel et bien rentable pour le Barça malgré son salaire faramineux, et il en a rajouté une couche ce mardi lors d’un entretien pour Goal. Ce lundi, Forbes a publié son classement des clubs les mieux valorisés au monde dominé par le FC Barcelone avec une valeur estimée à 4,76 milliards de dollars, et ce malgré ses problèmes financiers et sportifs. Comment expliquer alors la puissance du club culé dans le contexte actuel ? Aux yeux de Marc Ciria, il ne faut pas chercher très loin. « Ces dernières années, le niveau sportif de l'équipe a beaucoup baissé. Nous n'avons pas gagné la Ligue des champions et nous n'avons pratiquement pas gagné de titres nationaux non plus. Il y a deux raisons à cela : le Barça a toujours une capacité globale qui a été boostée depuis 2010 et qui lui permet encore d'être au sommet, mais la deuxième raison est Messi, souligne le spécialiste de l'économie du Barça. Quand le niveau de compétition baisse beaucoup, Messi soutient l'image du club et crée une marque. Pour moi, la meilleure chose qui soit arrivée au Barça ces dernières années est d'avoir Messi, dans le sens de la valeur de la marque. Quand Cristiano quitte Madrid, le club ne perd pas seulement des buts, mais perd aussi la première place de la liste malgré de nombreux titres en Ligue des champions. Il faudrait qu'il soit, par les titres, bien au-dessus du Barça. Eh bien, le Barça est au-dessus grâce à l'histoire de la formation, de l'illusion des enfants, mais aussi grâce à la présence de Messi. (…) C’est une excellente nouvelle pour plusieurs raisons. Il est nécessaire de rechercher des sponsors stratégiques et c'est le moment idéal. La marque s'affichera comme le club le plus précieux du monde. Et puis, il ne faut pas perdre ses valeurs. Si le club évite de porter sur son maillot des entreprises qui vont à l'encontre de ses valeurs, la marque peut continuer à se développer. C'est pourquoi la prolongation de Messi est essentielle pour la transition. Le nouveau Messi doit être Ansu Fati ou Pedri, mais il doit rester pour faire la transition jusqu'à ce qu'Ansu puisse maintenir cette valeur pour la marque Barça. » 

« Il est impensable de prolonger Messi aux mêmes conditions, mais… » 

Malgré le classement Forbes, les dettes colossales du FC Barcelone existent et dépassent le milliard d’euros. Il est ainsi inconcevable d’imaginer Messi prolonger sans une diminution de son salaire comme l'explique l'économiste catalan. « Avec le bilan en main, il est impensable de prolonger Messi aux mêmes conditions, même si nous disons que Messi apporte plus de valeur que de dépense pour le club. Le rapport Forbes le justifie et l'accrédite. Mais vous devez obtenir des liquidités auprès des institutions financières. Si c’est fait, Messi croira que nous avons fait nos devoirs, que nous avons travaillé pour rendre la prolongation possible. Les créanciers aussi. Elle sera viable si nous avons fait nos devoirs sur le plan économique », explique Marc Ciria, avant de détailler son plan pour la relance du FC Barcelone : « Le Barça peut négocier avec les institutions financières pour différer les paiements et obtenir de nouvelles liquidités. En fin de compte, nous devons nous endetter davantage pour payer la dette actuelle. Ça n'a pas l'air d'avoir de sens, mais ça en a. Il est nécessaire de s'endetter davantage pour assainir les comptes. Ils doivent demander environ 800 millions d'euros à huit entités. Je paie 500 que je dois à court terme et j'ai 300 millions en liquide. Et en outre, je pense que vous pouvez demander un délai de grâce d'un an pour commencer à payer des échéances en 12 ou 15 mois. Avec ces 300 millions, une bonne gestion sportive et une détermination dans l'exécutif pour baisser les salaires ou boucler des départs vous pouvez faire face à la prolongation de Messi avec des garanties. » Joan Laporta connaît ainsi la marche à suivre pour prolonger Lionel Messi, un dossier crucial pour l’avenir des Blaugrana.

Articles liés