Foot - PSG
PSG : Le clan Aulas clashe encore le projet QSI

Directeur du football de l'OL, Vincent Ponsot s'est exprimé sur le projet sportif de son club, mais aussi sur celui du PSG, avant la rencontre entre les deux équipes dimanche prochain en championnat. Le responsable a comparé le modèle des deux formations et a adressé un petit tacle à son concurrent. 

Le PSG s'est attiré les foudres des dirigeants espagnols après avoir réussi à prolonger le contrat de Kylian Mbappé. Président de la Liga, Javier Tebas estime que les dirigeants parisiens ne respectent aucunement les règles liées au fair-play financier. En Europe, les décideurs qataris ne font pas l'unanimité et se sont aussi attirés les foudres de certains responsables français comme Jean-Michel Aulas. Ce jeudi, c'est au tour de Vincent Ponsot d'adresser un tacle subtil au PSG. 

« On respecte le fair-play financier et on essaye de développer nos ressources »

Dans un entretien accordé à Olympique-et-lyonnais, le responsable de l'OL a comparé le modèle économique des deux équipes et a constaté de grandes différences. « Ce ne sont pas les mêmes modèles. L’OL a un modèle équilibré, sain… Où l’on essaie d’avoir en tout cas d’avoir un modèle équilibré, qui s’autofinance et qui est dans la pérennité. On respecte le fair-play financier et on essaye de développer nos ressources. Cela me surprend toujours par rapport ce que l’on peut entendre avec ce que certains appellent OL Land. Toutes les ressources qu’on développe sont au profit du football avec un spectre un peu plus large que la simple équipe pro masculine » a confié Vincent Ponsot. 

« Pour l’OL, c’est très dur, car il n’y a pas d’équité »

Le directeur du football de l'OL estime que son équipe n'évolue pas dans la même catégorie que le PSG. « En face de nous, on a le PSG qui est sans limite financièrement, on ne boxe pas dans la même catégorie. Pour la France, c’est bien d’avoir un club comme le PSG pour rivaliser avec Manchester City, le Barça, le Real Madrid, il faut certainement ça. Pour l’OL, c’est très dur, car il n’y a pas d’équité. Leur budget est de 700 millions d’euros, regardez leur trois attaquants...On n’est pas dans le même monde. Après, un match de foot reste un match de football et nos joueurs feront tout dimanche pour renverser ça » a-t-il déclaré. 

John Textor avait clashé le PSG

Il y a quelques mois, John Textor avait aussi critiqué le PSG. « Mon plan concernant le football est de créer un écosystème de clubs coopératifs de haut niveau qui bénéficieront du partage d'une empreinte mondiale d'identification des talents. Comme je continue à être préoccupé par le fait que la domination compétitive des équipes d'État et d'autres clubs riches est préjudiciable au paysage footballistique plus large des clubs dirigés par la communauté. J'espère simplement démontrer que des approches alternatives à la compétitivité doivent être explorées et encouragées. L'idée que les clubs et les communautés puissent collaborer pour s'entraider est quelque chose que nous devons mettre en avant » avait lâché celui qui est pressenti pour racheter le club lyonnais. 

Articles liés